Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
15 décembre 2013 7 15 /12 /décembre /2013 17:09

Adoptez une poule…

L’aventure avait commencé en Alsace, puis dans la Sarthe., elle s’est étendue à Besançon, Dieppe, Brassac en Gironde, est devenue « Roule ma poule » à Lannion, on en retrouve à Yerres et Sénart, en Seine et Marne, dans l’Essonne, le Cher, le Rhône…à l’initiative de collectivités locales souvent soutenues par l’ADEME (Agence de l’environnement et la maitrise de l’énergie )

Des familles volontaires décident d’adopter une poule pour réduire les déchets de leur commune : Une seule poule peut consommer près de 150 kg de déchets organiques par an sur les 390 kg d'ordures ménagères que produit en moyenne chaque Français. Un véritable composteur sur pattes.

Quelques exemples :

- Le 23 février 2013, la commune de Barsac, en Gironde, a remis des poules à 150 familles vivant sur son territoire pour le prix dérisoire de 2 Euros la paire. Le but de cet étrange cadeau: permettre à ces foyers de réduire leurs déchets alimentaires tout en bénéficiant de bons oeufs tout frais.

- En Val de marne les familles volontaires reçoivent leur kit du parfait "recycleur" composé de deux poules, d’un poulailler à monter et d’une balance destinée à peser les restes alimentaires distribués aux animaux. Les volontaires s’engagent à peser chaque jour les déchets qu’ils donnent aux poules. L’objectif de départ fixé par le Sivom est de recycler cent kilos d’ordures par foyer et par an. L’opération est financée par l’Ademe. C’est un éleveur local qui fournit les volailles.

- Dans la communauté de communes de Podensac 1.000 animaux distribués dans l'année permettront donc de "recycler" 150 tonnes d'aliments, pour une économie de 15.000 Euros sur le traitement des déchets. C'est la plus grande opération du genre en cours dans l'Hexagone, mais de nombreuses villes ont déjà mis en place un système similaire, notamment dans la Sarthe et dans le Doubs.

Le avantages de l'opération :

- Réduction de la production de déchets présentés à la collecte pour les foyers volontaires et mesure de cette quantification

- Économies sur le traitement des OMR pour le territoire : des tonnes de déchets pourraient être détournées de la poubelle grise avec la participation de foyers volontaires

- Obtention d’oeufs frais et naturels pour les foyers volontaires. Cette démarche peut amener les foyers volontaires à s’engager de façon continue sur une consommation locale et responsable portant sur d’autres produits alimentaires.

- Créer un événement ludique et convivial avec un possible essaimage des pratiques de réduction des déchets des habitants.

Alors peut-on imaginer que demain, nous aurons tous notre poubelle poule? Pas certain. "Cela reste marginal, a avoué à l'AFP Jean-Louis Bergey, directeur de l'Ademe (Agence de l'environnement et de la maîtrise de l'énergie) en Aquitaine. Mais ce n'est pas du tout farfelu, c'est un excellent moyen de réduction des déchets, au côté d'actions de masse comme le compostage individuel. Ce peut aussi être un formidable outil pédagogique." Réservé aux propriétaires d'un jardin . Les poules ne peuvent bien évidemment pas absorber tous types de déchets. Mais elles se délecteront des restes de végétaux, de viande et de fruits de mer. Autre contrainte, seules les familles vivant dans une maison avec un jardin assez vaste pour accueillir un enclos peuvent adopter ce nouveau geste écolo: il faut au minimum 10 m2 par poule, et dans l'idéal 20 m2.

Il ne faudra bien sûr pas oublier de prendre soin de la santé de ces nouvelles compagnes. Le poulailler doit être nettoyé une fois par semaine et la litière doit rester propre. Pour prévenir les maladies, il faut avoir ou fabriquer un bac rempli de cendres ou de sable: cela permet aux poules de se débarrasser de leurs parasites. A part ça, la poule est un animal assez autonome. A condition de lui laisser de l'eau et un peu de grain, on peut tout à fait partir en vacances.

(info construite à partir de différentes sources recueillies sur Google en tapant : « Adoptez une poule… »)

Adoptez une poule… ça continue

Partager cet article

Repost 0

commentaires