Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
26 mai 2008 1 26 /05 /mai /2008 16:37

Missions locales : expérimenter dans les traces de Bertrand Schwartz

 Une recherche-action collective : Paroles de salariés

Le Synami CFDT, associé à Bertrand Schwartz et Gérard Sarazin, avec la participation de quelques missions locales (chinonais, Médoc, Poitou, St Quentin en Yvelines) a mené en 2007 une recherche-action sur le sens du travail des conseillers de mission locale. En voici es principales conclusions :
➢   L’insertion sociale et professionnelle de plus en plus difficile pour les jeunes des missions locales
➢ Les objectifs des divers dispositifs et le cloisonnement des institutions ne permettent pas d’accompagner le jeune pour qu’il soit lui-même acteur de son insertion
➢ Les missions locales deviennent des prestataires de services parmi d’autres au détriment des partenariats locaux
L’écoute globale est être un chantier permanent, dans l’interaction étroite entre les différents acteurs. On ne peut se limiter au seul champ de l’emploi, mais il faut intégrer le logement, la santé, la culture, la citoyenneté.
Écouter pour agir

Au total, les personnels des missions locales ont exprimé à la fois leur attachement aux fondamentaux de leur mission et leur crainte que ceux-ci soient délaissés au profit d’une politique privilégiant des résultats immédiats en trompe l’œil. Fondamentaux qui sont :
•    l’écoute globale qui met le jeune au centre de la démarche d’insertion en prenant en compte la complexité de tous les facteurs qui rendent difficile l’accès à l’autonomie, à la citoyenneté, à la responsabilité pleine et entière sur sa vie et sur celle de la cité ;
•    la capacité à construire avec les jeunes les actions qui leur permettent d’avancer, en disposant de mesuresfacilement adaptables aux situations individuelles et locales ;
•    le partenariat qui n’est pas une fin en soi mais permet une action articulée sur les différents terrains où se joue la réussite de l’insertion et une dynamique territoriale.
La pression exercée par les financeurs sur les équipes, via les directions, pour remplir des objectifs chiffrés met en péril ces fondamentaux. Des résultats durables ne peuvent s’obtenir qu’en respectant ce qui donne du sens à l’action.


Expérimenter une nouvelle façon d’agir
pour l’insertion des jeunes sur un territoire

Pour aller plus loin : Des expérimentations dans des missions locales

Les initiateurs de la recherche-action, persuadés qu’on peut faire autrement, veulent le montrer par la pratique, expérimenter sur quelques missions locales des démarches pour aller plus loin et mener des expérimentations dans des missions locales
Trois objectifs ont été retenus :
➢    Faire entendre ce que vivent les jeunes des missions locales
Il s’agit, avec des jeunes, d’expérimenter des modalités pour écouter ce qu’ils disent sur leurs difficultés pour s’insérer, sur leurs attentes, sur leurs démarches. D’organiser des modes de communication avec des décideurs des politiques d’insertion.
➢    Développer des partenariats productifs
Il s’agit d’expérimenter des modalités pour résoudre des problèmes individuels et pour mettre en place des actions collectives répondant aux problématiques locales. L’accent sera mis sur les situations où les problèmes d’emploi interfèrent avec ceux du logement, de la santé, notamment de la santé mentale, de la justice, de la culture.
➢    Accompagner la phase d’intégration des jeunes dans les entreprises
Il s’agit d’expérimenter des modalités permettant d’une part à chaque jeune de comprendre sa situation de travail et ce qui lui est demandé de faire, d’autre part à son environnement (hiérarchie et collègues, formateurs s’ils sont en alternance, conseiller de la mission locale) de comprendre les étonnements et les « pourquoi » du jeune.  De cet échange naît le respect mutuel qui seul permet une insertion durable


-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
Comment cela pourrait-il se passer ?

Sur quelques bassins d’emploi, et pourquoi pas sur un bassin d’emploi dans chaque région ;

Les jeunes sont écoutés globalement par les « accueillants » des différentes institutions avec lesquels ils sont en contact ;

Cette écoute se poursuit par l’accompagnement de chacun d’entre eux par des conseillers qui peuvent mobiliser des outils et des actions adaptées au projet que le jeune veut conduire ;

Cette écoute donne lieu à une analyse collective des problématiques locales, à laquelle participent collectivement les jeunes concernés ;

Les financeurs (locaux, nationaux, régionaux) acceptent de mettre les moyens d’intervention qu’ils détiennent dans une enveloppe globale et donnent la possibilité aux opérateurs d’adapter les différentes mesures dont ils sont porteurs aux publics et aux situations locales ;

Les différents opérateurs qui écoutent globalement les jeunes et qui les accompagnent travaillent en partenariat.

Construire le montage institutionnel qui permettrait de conduire une telle démarche apparaît comme un rêve impossible. Nous sommes pourtant persuadés que beaucoup d’acteurs locaux dans les missions locales et dans les institutions qui travaillent avec les jeunes y sont prêts. Nous allons demander aux décideurs nationaux et régionaux de leur donner l’occasion d’entreprendre. Pourquoi pas avec vous ?

info venant du Synami PSTE CFDT

C'est la 100° info de BIPLAN,
ça ne pouvait pas tomber mieux que de parler d'une action remarquable 
dans le sillage de Bertrand Schwartz....
On ne peut renier ses filiations...
Youpee... vive Bertrand, vive Gérard...!!!!..

Repost 0
14 mars 2008 5 14 /03 /mars /2008 15:04
Insertion par l'économique :
des structures encore mal adaptées au monde rural



Martine Calvo est rapporteur du groupe territorialisation au sein du Conseil national de l’insertion par l’activité économique présidé par Claude Alphandéry. Elle fait le point sur une étude -action portant sur l’insertion par l’activité économique (IAE) en milieu rural, dont les conclusions seront présentées en mars 2008 dans le cadre du Grenelle de l’Insertion.

Comment vos travaux s’inscrivent-t-ils dans le Grenelle de l’insertion ?

En 2007, dans le cadre du programme de travail du Conseil national de l’insertion par l’activité économique, la mise en œuvre d’une étude à été confiée à l’association nationale du réseau Chantier – école qui s’est associée aux réseaux et professionnels des entreprises sociales intervenant en milieu rural.
Souhaitant une restitution large de nos travaux, il nous a semblé opportun d’inscrire notre dernière phase de travail dans Le Grenelle de l’Insertion. Elargi à un ensemble de partenaires intervenant en milieu rural, un séminaire se tiendra le 23 avril dans le cadre du Grenelle. Ce sera l’occasion au travers d’un partage et d’une valorisation d’expériences exemplaires conduites sur les territoires  que soient prises en compte par les partenaires et les politiques publiques, les caractéristiques spécifiques de l’offre d’insertion en milieu rural.

Quels sont les premiers constats qui ressortent de votre étude ?

L’offre d’insertion est très inégalement répartie entre les territoires ruraux et urbains. Les territoires ruraux sont très peu pourvus du fait que les publics potentiels sont dispersés, les promoteurs d’entreprise plus enclins à s’implanter près des pôles économiques. Les 500 structures répertoriées dans les villes de moins de 2 000 habitants adhérentes aux réseaux de l’IAE couvrent le nord de la France, l’Ouest et l’Est du pays. Le reste du territoire est  dépourvu.
Il faut savoir qu’il existe un clivage entre l’offre d’IAE en milieu rural et celle en milieu urbain. Les structures d’insertion ont été créées en fonction d’un « modèle ville » qui n’est pas toujours adapté au milieu rural. Il faut qu’un bon nombre de paramètres comme la mixité des publics,  le niveau de chiffre d’affaire à réaliser, la mesure de la performance de la SIAE (structure d’insertion par l’activité économique) au travers de son taux de remise à l’emploi et l’accueil des publics soit pris en compte et pondéré suivant les diversités territoriales. Cette bonne appréhension du territoire doit se jouer dans les conseils départementaux de l’IAE (CDIAE) pilotés par l’Etat et les Conseils généraux qui bénéficient depuis un an d’un plan de redynamisation. Certains d’entre eux tels la Gironde ont pris des mesures particulières en direction de l’offre en milieu rural.

A quelles difficultés sont confrontées l’implantation ou le développement des SIAE ?

Elles sont variées ; la mobilité des personnes, le non accès à l’offre de formation, à un logement, à un foncier dont le coût est trop élevé, un environnement économique appauvri. Des expériences réussies montrent que  les SIAE ont appris au fil du temps  à s’adapter, gérer des modes d’intervention basés sur la mutualisation de moyens. Des formes de coopérations partenariales permettent de réduire des coûts, partager des compétences…
Si les SIAE sont des outils au service de l’insertion des personnes qu’elles salarient, elles se révèlent  aujourd’hui être des acteurs à part entière du développement économique local et sont prêtes à communiquer et échanger leur savoir–faire lors du séminaire du 23 avril.

interview réalisé par Carole Aîch-Soussan pour Les cahiers de la compétitivité- Le Monde-
du 28 février 2008, Spécial Agriculture et enjeux - Agence Média Thème-
Repost 0
24 février 2008 7 24 /02 /février /2008 08:51

Bertrand SCHWARTZ à l'honneur dans le Nord-Pas de Calais

un article de Brich 59 : http://brich59.canalblog.com
,
qui compléte l'information BIPLAN du 6 féfrier 2008 

 

BS_mainsVoilà plus de dix ans que je demande à Bertrand Schwartz de me confier ses archives "praticiennes" pour en assurer l'accès aux praticiens de l'éducation permanente et pour me régaler à en produire la "valorisation documentaire". Grâce à l'appui de quelques uns de mes amis qui sont aussi les siens, j'ai obtenu gain de cause...

Résultat immédiat : Bertrand Schwartz va signer une convention de dépôt d'archives personnelles avec le Conseil Régional. À la clé : dans un premier temps, travail archivistique mené par le service des Archives du Conseil Régional ; dans un deuxième temps, valorisation documentaire par le CUEEP (bibliographie dite herméneutique) ; enfin, publication (mise à disposition) via le C2RP et les Archives du Conseil Régional -Nord Pas de Calais.. Mais ça, c'est pour plus tard. Le projet reste a ficeler. Dans l'immédiat, la signature de la convention de dépôt d'archives ne se fera pas dans une manifestation discrète : la Présidence du Conseil Régional s'est montré très intéressée par tout ça et y a vu, entre autres (aidée en cela par mes ami[e]s de la Région), l'occasion de valoriser le travail d'Histoire & Mémoire de la Formation Permanente en Nord-Pas de Calais de Gérard Mlékuz.schwartz

Bref, on en est maintenant à l'organisation, le 28 février prochain au Nouveau Siècle, d'une

JOURNÉE SUR
L’HISTOIRE DE LA FORMATION PERMANENTE
DANS LA RÉGION NORD PAS-DE-CALAIS
EN PRÉSENCE DE BERTRAND SCHWARTZ
.

Cette journée comprendra deux temps.

Le matin, demie journée réservée (sur invitation), sera, sous la présidence de Daniel Percheron, le temps des politiques qui, d'une façon ou d'une autre, ont croisé Bertrand Schwartz sur leur chemin. Jacques Delors est d'ores et déjà annoncé... Cette matinée sera l'occasion de visionner une série d'extraits du film Région pionnière puis un montage fait à partir de l'entretien que B.Schwartz avait accordé à Gérard Mlékuz en 1995, gravé sur le premier des trois DVD qui composent le coffret Histoire & Mémoire de la Formation Permanente en Nord-Pas de Calais, produit par le Conseil Régional. La matinée se terminera avec la signature de la convention de dépôt d'archives...
pour189L'après-midi, demie journée ouverte (sur inscription auprès du C2RP), sera le temps des praticiens. Il s'agira d'évoquer la pertinence actuelle (et future!) des intuitions schwartziennes, de montrer comment les expériences fondatrices de Bertrand Schwartz ont germé sur les territoires. Les débats seront animés par Odile Plan, l'une des nombreuses personnes qui firent un (long) bout de route avec Bertrand Schwartz. Une table-ronde s'animera, composée de personnalités régionales porteuses des valeurs prônées depuis toujours par Bertrand Schwartz. Ma collègue Catherine Schmitt en sera pour ce qu'elle a produit dans le souffle de la méthode MSE (automédiatisation collective...), à Tourcoing notamment.
La journée sera clôturée par Lucie Tanguy, sociologue de la formation et de l'imbrication emploi/formation mais aussi "grand témoin" de l'action plurielle de Bertrand Schwartz.

Il y a deux ans, lorsque j'ai senti que Bertrand allait accepter de nous confier ses archives et que j'ai commencé, avec d'autres, à penser "projet", je ne pensais pas que j'enclencherais une telle manifestation. C'est comme ça ! L'un des intérêts majeurs de cette manifestation est qu'elle donnera l'occasion de diffuser très largement le coffret de DVD de Gérard Mlékuz : édition d'exemplaires qui seront disséminés dans tous les centres ressources emploi-formation de la région. À quoi on peut ajouter un DVD dit de synthèse qui sera diffusé encore plus largement et qui comprendra une présentation du coffret ainsi que l'étude rédigée par Gérard...


Image1Au fait, si vous avez dans votre bureau, chez vous, dans vos dossiers, des documents impliquant (je ne dis pas engageant) notre homme, je suis preneur... Serge Évrard a commencé. Je me suis laissé dire que Daniel Poisson était prêt à en faire autant. La valorisation documentaire que je souhaite mener à bien sera tout sauf académique : tout document éclairant la moindre parcelle de l'histoire que nous avons construite en compagnie de Bertrand Schwartz est "éligible" !

source : http://brich59.canalblog.com,
Vous remarquerez que Brich 59 manipule bien mieux le collage d'image que BIPLAN !!! mais on travaille à s'améliorer.

 

Repost 0
22 février 2008 5 22 /02 /février /2008 08:18

Un appel à projets pour développer
l'offre des services à la personne

publié le 06 février 2008

Christine Lagarde, ministre de l'Economie, et Hervé Novelli, secrétaire d'Etat chargé des entreprises et du commerce extérieur, viennent de lancer un appel à projets dans le secteur des services à la personne.

Objectif : favoriser la compétitivité et le développement du secteur. Les services à la personne connaissent une croissance sensible, avec un chiffre d'affaires de 12,3 milliards d'euros, soit une augmentation de 11,8% entre 2005 et 2006, indique Bercy. Surtout, ils génèrent des emplois durables non-délocalisables (1,76 million de salariés), des flux financiers et de nouveaux marchés. Mais la marge de croissance est encore grande. La multiplication des foyers monoparentaux, le vieillissement et la féminisation de la population ou encore la recherche d'une meilleure qualité de vie par la délégation de tâches sont autant de facteurs qui peuvent favoriser son essor. Face à ce potentiel, le gouvernement souhaite faire émerger des projets innovants.

Des projets qui permettront d'améliorer l'offre (niveau de service et de disponibilité) et de mieux maîtriser les coûts, grâce à l'emploi plus intensif de nouvelles technologies et à des techniques d'organisation plus performantes. Pour être éligible, les projets proposés doivent respecter l'un ou plusieurs de ces objectifs : créer de nouveaux services, apporter des solutions innovantes à des services existants, moderniser les moyens de paiement, améliorer la diffusion du chèque emploi service universel (Cesu) ou encore contribuer au renforcement du maillage territorial, notamment dans les zones urbaines sensibles.

Une fois retenus, les projets bénéficieront d'une subvention, à hauteur de 50% maximum du coût total de chaque projet. La sélection sera réalisée par un comité présidé par la Direction générale des entreprises (DGE) et composé d'experts de la DGE, de l'Agence nationale des services à la personne et de personnalités extérieures.
Les candidats ont jusqu'au 4 avril 2008 pour présenter leur dossier.

Emilie Zapalski

source :  la lettre de Localtis, Caisse des dépots et consignations : www.localtis.info
Repost 0
11 février 2008 1 11 /02 /février /2008 17:56
Innovation Sociale pas morte….
Une journée à Lille autour de Bertrand Schwartz


À l’occasion de la cession des archives de Bertrand Schwartz à la région Nord-Pas de Calais, celle ci organise une journée à Lille le 28 février 2008 au Nouveau Siècle.
 
« Histoire et Mémoire de la Formation Permanente :
Construire une pensée collective pour l’action »

Bertrand Schwartz a choisi de céder son fond d’archives à la région Nord Pas de Calais ; elle en assurera le traitement, la mise en réseau et l’utilisation. Ce n’est pas un hasard : le Nord - Pas de Calais est une «Région Pionnière », ou la réflexion de Bertrand Schwartz a trouvé un accueil enthousiaste et un terrain d’expérimentation fécond, depuis les Actions Collectives de Formation, les Missions Locales, les opérations Nouvelles Qualifications, jusqu’à Moderniser sans Exclure
Le 28 février, les « compagnons de route » de Bertrand Schwartz seront là pour témoigner de l’audace, du pragmatisme et de l’impact de ces actions, le premier étant Jacques Delors.
Le contrat de dépôt d’archives sera signé par Bertrand Schwartz et Daniel Percheron Président du Conseil Régional.

Mais l’essentiel est de montrer comment cela vit et répond aux besoins d’aujourd’hui, comment on peut perpétuer cette capacité d’innover en pédagogie. Des « acteurs » de la région échangeront sur leurs pratiques actuelles : Le concret, l’écoute, la place, la recherche action collective,…autant de démarches sur lesquelles nous devrions plus souvent échanger. Lucie Tanguy cloturera cette journée.

Pour participer à la diffusion de la pensée de Bertrand Schwartz et de ce qu’il nous a transmis, dans toutes les sphères du monde associatif, mais aussi professionnel, institutionnel et politique, et auprès de tous ceux qui pensent qu’il est encore possible de changer le monde, Biplan vous remet en mémoire des documents de base :

v
ous pourrez trouver les informations précises  sur http://www.grep.fr/bertrandschwartz/Index.htm

* LE DOSSIER de la revue POUR (TAP 189) du Grep
Construire une pensée collective pour l’action
BERTRAND SCHWARTZ ET GÉRARD SARAZIN
http://www.grep.fr ⇒« Revue POUR », ⇒ « N° disponibles », TAP 189

* LE Coffret :  CD ET DVD
L’oeuvre de Bertrand Schwartz: ses archives et les Grands Entretiens
GENEVIÈVE AUROI-JAGGI
www.unige.ch/formcont/bertrandschwartz

* UN LIVRE
L’invention sociale. A l’écoute de Bertrand Schwartz
LOUISE L. LAMBRICHS, éditions Philippe Rey, 2006
Pour en savoir plus : www.philippe-rey.fr/france/invention_sociale.htm

Allez aussi voir Bertrand Schwartz sur WIKIPÉDIA
Repost 0
14 décembre 2007 5 14 /12 /décembre /2007 09:25
13 décembre 2007 :
ALERTE et les Partenaires sociaux contribuent au Grenelle de l’insertion :
« Accès des personnes en situation de précarité à un emploi permettant de vivre dignement »

Pour la première fois, ALERTE, collectif inter-associatif de lutte contre l’exclusion, animé par l’UNIOPSS, et 37 Partenaires sociaux -tant syndicats de salariés qu’organisations d’employeurs- publient un document commun qui est la synthèse d’un an de concertation.
Ce texte contient une série de constats et recommandations partagés, notamment sur les freins et les passerelles pour l’accès de tous à l’emploi.
Il comporte à la fois des engagements pour chacun des signataires et des demandes à l’attention des décideurs publics et privés pour faciliter l’accès de tous à l’emploi, le recul de la pauvreté et de l’exclusion.
Ce document commun constitue une contribution des organisations qui le soutiennent dans le processus engagé par le Grenelle de l’insertion. Il participe de la réflexion menée dans les négociations collectives en cours. Ce texte s’inscrit dans l’objectif de réduction de la pauvreté et vise à favoriser l’accès de tous aux droits de tous.

www.uniopss.asso.fr/alerte/ Docs/Historique

Repost 0
23 novembre 2007 5 23 /11 /novembre /2007 10:19

Le « Grenelle de l’insertion » est organisé les 23 et 24 novembre à Grenoble (Isère) sous la houlette de Martin Hirsch, haut commissaire aux solidarités actives.

L’objectif final affiché est une d’aboutir à un « contrat unique d’insertion », censé remplacer une dizaine de dispositions actuelles, comme le contrat initiative emploi, le contrat d'accès à l'emploi ou le contrat d'avenir notamment.

allez voir les informations sur le blog : www.emploietcreation.info

Repost 0