Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
6 juin 2008 5 06 /06 /juin /2008 08:20
Les chiffres clés 2007 - L’égalité entre les femmes et les hommes 

Une brochure qui présente les données statistiques les plus récentes sur la situation comparée des femmes et des hommes dans différents domaines de la vie sociale, familiale et professionnelle.
Elle permet d’analyser l’évolution de la marche vers l’égalité, en lien avec les actions prioritaires du gouvernement.

Mise à jour de l'INSEE, c'est un exellent outil de travail pour intégrer la dimenssion « genre » dans les actions et projets, réalisé à l'initiative du Service des droits des femmes et de l'égalité au MTE.


cette info se rattache à  l'espace
" Femmes / Egalité", sur le site :
http://www.travail-solidarite.gouv.fr/espaces/femmes-egalite/rubrique-technique/chiffre
ou l’on peut charger le document :
"Les chiffres clés 2007 - L’égalité entre les femmes et les hommes - 1.6 Mo"

 

Repost 0
2 juin 2008 1 02 /06 /juin /2008 16:26

Résistances à l'égalité entre les femmes et les hommes :

L’Institut Emilie du Châtelet et le Conseil régional d’Ile de France vous invitent à participer

aux ASSISES DE L'IEC concernant le genre,

organisées cette année sur le thème des :

"Résistances à l'égalité entre les femmes et les hommes" :

 
Tous les lundis de Juin (les 2, 9, 16, 23 et 30) de 13h à 18h,
dans les locaux de la région Ile de France,
57, rue de Babylone, 75007, Paris

Lundi 2 Juin 2008 : Accès au pouvoir politique et économique
Lundi 9 juin 2008 : Travail et Emploi : les noyaux durs de l’inégalité femmes/hommes
Lundi 16 juin 2008 : Les résistances à l’égalité des sexes dans le système scolaire
Lundi 23 juin 2008 : Sport, corps et identités sexuées chez les jeunes
Lundi 30 juin 2008 : Les résistances intellectuelles à l’égalité entre femmes et hommes.

programme complet de cette manifestation et inscriptions en ligne à l’adresse suivante http://www.imapsfrance.org/formulaire_iec.htm.

Cette manifestation s’adressant au grand public et en particulier aux jeunes, faites circuler l’information le plus largement possible.
 
Institut Emilie du Châtelet
Pour toutes difficultés rencontrées veuillez contacter iec@mnhn.fr  et le 01 44 05 72 46


Biplan n'a pas pu obtenir les documents en word pour transmission,
et vous demande de l'excuser pour l'annonce tardive et le manque de précisions



Repost 0
27 mai 2008 2 27 /05 /mai /2008 10:41
IIème Forum de l’Entreprenariat au Féminin

Force Femmes organise son deuxième
Forum  annuel de l’Entreprenariat au Féminin,
dédié aux femmes de plus de 45 ans,

le 29 mai 2008 de 9h30 à 17h30,
à la Mairie du IXème arrondissement,
Salle Rossini , 6 rue Drouot - 75009

Sur les 320 000 entreprises créées en France en 2007, seules 30% ont été lancées par des femmes. Si 41% de ces femmes ont plus de 40 ans, elles ne sont plus que 15% après 50 ans .

Force Femmes, dont la mission est d’agir pour l’emploi des femmes de plus de 45 ans, organise une journée d’échange et d’information destinée aux femmes souhaitant créer leur propre emploi.

La matinée sera placée sous le thème de l’échange et du partage d’expériences.  Une table-ronde traitant de l’entreprenariat au féminin réunira des femmes aux parcours et profils très variés : entre-preneuses confirmées et débutantes ; femmes à la tête de grandes entreprises et femmes ayant créé leur propre emploi ; entrepreneuses par volonté et entrepreneuses par nécessité... elles seront toutes là pour partager expériences et points de vue avec les participantes.

L’après-midi, très pratique, s’ouvrira sur une présentation du parcours et des acteurs de la création d’entreprise en France. Les femmes présentes pourront obtenir des réponses concrètes à leurs questions, affiner leurs projets et prendre des contacts, grâce aux espaces de rencontre « Monter son projet »,
« Trouver des financements » et « Lancer son activité », ainsi qu’un « coin des experts ».

« La création d’entreprise est un parcours isolant et souvent impressionnant. Force Femmes souhaite, par son action quotidienne et avec le Forum de l’Entreprenariat au Féminin, créer un réseau intelligent et solidaire. Sortir de l’isolement, guider, montrer que c’est possible :  c’est notre mission à toutes », déclare Véronique Morali, Présidente de Force Femmes.

* * *
A propos de Force Femmes
Force Femmes, association Loi 1901, a pour vocation de soutenir les femmes de plus de 45 ans dans leurs démarches de recherche d’emploi ou de création de leur propre activité. Au 1er avril 2008, Force Femmes accompagne plus de 3 200 femmes, grâce au soutien des 105 bénévoles répartis sur les 13 antennes nationales de l’association
. www.forcefemmes.com
Contacts Force Femmes : Mathilde GASTON-MATHE
Responsable Création d’entreprise, 01.53.34.15.31, mathilde@forcefemmes.com



PROGRAMME

Mairie du IXème arrondissement de Paris, Salle Rossini
6 rue Drouot - 75009

9h30     ACCUEIL (petit déjeuner)
9h50     MOT DE BIENVENUE, Véronique Morali, Présidente, Force Femmes.
10h     DISCOURS INTRODUCTIFS
Jacques Bravo, Maire du 9me arrondissement de Paris,
Hervé Novelli, Secrétaire d’Etat chargé du commerce, de l’artisanat, des petites et moyennes entreprises, du tourisme et des services (sous réserve)
Augustin de Romanet, Directeur général, Caisse des Dépôts et Consignations (sous réserve)
10h30    ENTREPRENDRE AU FEMININ – 2 heures
Modérateur : Christine Kerdellant, Directrice adjointe de la rédaction, L’Express
Participantes : Véronique Morali, Présidente de Force Femmes
                           Anne Méaux, Vice-présidente de Force Femmes, Présidente d’Image Sept
                           Françoise Holder, Administratrice de Force Femmes, co-fondatrice du Groupe Holder
                           Françoise Barraquin, Bénévole Force Femmes Toulouse, Coach
                           Emmanuelle Rouffi, Bénévole Force Femmes, Fondatrice d’Era Conseil
                           Corinne Julien, Le Monde de Muzikol
                           Brigit Mettra, mobilier de luxe
                           Agnès Dybowski, Para Siempre.
12h30    REMERCIEMENTS / FIN DEMI-JOURNEE, Véronique Morali, Présidente, Force Femmes

12h30    PAUSE DEJEUNER

14h    LE PARCOURS DE LA CREATION
Introduction
Cartographie des acteurs de la création d’entreprise en France, Albert Ollivier, Caisse des Dépôts et Consignations
Participants
Le montage de projet, Danièle Desguées, Directrice générale, Boutiques de Gestion Paris Ile-de-France
Le financement, François Dechy, Responsable TPE, France Active
Le lancement et le développement de l’activité, Frédérique Clavel, Présidente, Paris Pionnières

14h40    RENCONTRES / STANDS:
Espaces de rencontre destinés à permettre aux porteuses de projet de se renseigner et de s’informer auprès des représentants des organismes d’aide à la création / reprise / développement d’entreprise : Boutiques de Gestion de Paris, France Active, Adie, Paris Pionnières, etc. mais aussi des experts juridiques, comptables, assureurs...

Forum « Agir pour l’Emploi » à Toulouse

Mais il n'y a pas qu'a Paris que l'initiative fleurit...
Force Femmes lance un appel à Toulouse :

Force Femmes organise son premier Forum « Agir pour l’Emploi »,
dédié aux femmes de plus de 45 ans,
à la Maison des Associations de Toulouse,
le 18 juin 2008 de 8h30 à 12h00
Contacts, Force Femmes; Marion Weber-Pallez, Responsable Antennes
06.30.79.76.64,
marion@forcefemmes.com


Repost 0
2 mai 2008 5 02 /05 /mai /2008 10:36
Mettez donc les femmes au boulot  !


Depuis quelques mois, différents pays de l'Union européenne confrontés à des pénuries de main d'œuvre semblent avoir trouvé un possible remède à leur situation : attirer les femmes.
« Faute de grives on mange des merles »
... à moins que l'on ne soit en train de découvrir quelques vertus aux merlettes.


Toujours est-il que le Danemark vient de « démontrer » dans une recherche de la Aarhus School of Business que lorsqu'une entreprise mène une politique d'égalité des chances, assurant aux femmes le même salaire et les mêmes possibilités d'avancement que les hommes, la dite entreprise attire et fidélise le personnel féminin le plus qualifié. Eh oui, ce n'était pas encore démontré, pour les femmes en tout cas. Mais c'est surtout un argument de poids pour un pays qui mise le développement de son marché de l'emploi sur un niveau élevé des qualifications et qui commence à en manquer.
A son tour, le gouvernement britannique annonçait, le 7 mars dernier, un investissement de 15 millions de livres sur trois ans dans un programme consacré à l'insertion de femmes dans les secteurs professionnels où elles sont sous-représentées. Créé en 2006, le programme Women and Work Sector Pathways Initiative a déjà permis à plus de 8000 femmes de trouver un emploi dans des secteurs essentiellement masculins et souffrant d'un manque de personnel qualifié, comme la construction, l'agriculture ou l'automobile.
Familles, je vous aime
L'Allemagne n'est pas en reste. Face à la pénurie croissante de main d'oeuvre qualifiée ou au vieillissement démographique, le gouvernement allemand lance la deuxième édition du concours « Erfolgsfaktor Familie 2008» (La famille, facteur de réussite). Ce concours est destiné aux entreprises pratiquant une politique d'égalité homme-femme ou développant des initiatives permettant de concilier le travail et la famille. « En Allemagne, la question de la conciliation entre travail et famille se pose de plus en plus aux entreprises, pour des questions démographiques et de gestion de la main d'œuvre, mais aussi parce que de plus en plus d'études et d'exemples montrent les bénéfices sonnants et trébuchants que peut tirer une entreprise accueillante qui intègre cette dimension dans sa politique sociale », explique Stefan Becker de « Beruf und Familie ».
Toutes ces initiatives tendraient à prouver, une fois de plus, qu'un bon vieil argument économique ou financier est plus convaincant que les meilleures intentions sociales. L'égalité professionnelle, loin d'être atteinte en Europe, si l'on en juge par le dernier rapport de la Commission, pourrait devenir un enjeu économique et non plus... seulement... l'une des « valeurs fondamentales » de l'Union européenne.
Encore un effort messieurs les syndicalistes, dirigeants d'entreprise ou gouvernants, les travailleuses pourraient bientôt réaliser « qu'elles le valent bien ».


article du 15 Avril 2008 de Laurène Fauconnier, relevé sur le site de MÉTIS,  
67, rue Saint-Jacques, 75005 Paris
Téléphone : 01 47 61 01 04 - Fax 01 46 21 07 67  http://metiseurope.eu
(Métis remercie Planet Labor de ses dépêches précieuses grâce auxquelles cet article a pu être réalisé.)


En France, qu'elles qu'en soient les raisons , on note des initiatives dans ce sens  : des CESR mettent le soutient à l'entreprenariat féminin en objectif prioritaire ; les conseils régionaux, les départements s'en préocupent.
La Caisse des Dépots et Consignations soutient l'aide à la création d'entreprise par les femmes, avec un appel à la remontée des projets auprès de ses antennes régionales....Faites nous savoir les politiques mises en place qui vont dans ce sens....

Repost 0
28 avril 2008 1 28 /04 /avril /2008 11:09

Où sont les femmes ? .

un point après les élections......

Seulement 13,8% des maires élus en mars dernier sont des femmes.
Soit guère plus qu'il y a six ans.
Les départements comptent eux 13,1% de conseillères générales.
La loi de 2007 sur la parité a toutefois eu quelques effets positifs.

 
Les têtes de liste aux élections municipales de mars dernier étaient à 83,5% des hommes. Et au final, parmi les nouveaux maires des communes de plus de 3.500 habitants, on compte aujourd'hui 91,5% d'hommes. Ces chiffres viennent d'être communiqués par l'Observatoire de la parité.
La loi du 31 janvier 2007, qui impose non seulement une stricte parité hommes-femmes dans la composition des listes électorales, mais aussi une parité sur les listes d'adjoints élus par le conseil municipal, n'a donc pas encore eu d'effet jusqu'en haut de la pyramide des exécutifs locaux. La progression de la part des femmes parmi les maires n'a d'ailleurs pas été franchement spectaculaire entre 2001 et 2008, passant de 10,9 à 13,8%. De même, entre ces deux scrutins, la part des conseillères municipales est passée de 33 à 35%.
 Présentant ce 16 avril ces chiffres à la presse, Marie-Jo Zimmerman, rapporteure générale de l'observatoire, s'est toutefois réjouie que la loi de 2007 soit "passée par là". "Lors du précédent mandat, les partis nous expliquaient que la parité politique était impossible parce qu'il n'y avait pas de vivier de femmes. Aujourd'hui, clairement, ce vivier est là, dans les exécutifs locaux", a-t-elle estimé, songeant d'ores et déjà aux adjointes au maire qui vont pouvoir rebondir lors des européennes de l'an prochain, des régionales de 2010 puis des législatives.

Beaucoup de nouvelles premières adjointes : La proportion de femmes parmi les premières adjointes est d'ailleurs encourageante : 36,8%. "Cela constitue un signal fort de la légitimité désormais acquise des femmes dans les affaires municipales", y compris "dans des domaines et compétences autres que ceux conventionnellement dévolus soit aux hommes soit aux femmes" (adjoints à l'urbanisme pour les uns, adjointes à la petite enfance pour les autres, par exemple...), analyse l'observatoire.
 On notera que la proportion de maires femmes est plus élevée parmi les communes de moins de 3.500 habitants (14,2%) que dans celles de taille supérieure (9,6%). Mais aussi que les villes de plus de 100.000 habitants obtiennent le meilleur score, avec 15,8%. Plus précisément, six grandes villes sur trente-huit sont désormais dirigées par des femmes (contre quatre sur trente-six en 2001).
 L'observatoire est également "obligé de constater" un réel écart, en termes de parité, entre les partis de la majorité parlementaire et ceux de l'opposition : "L'UMP et le Nouveau Centre ne témoignent d'aucun volontarisme dans ce domaine." Du coup, la poussée de la gauche aux municipales aurait plutôt joué en faveur des femmes.
 Enfin, tous les territoires ne sont visiblement pas logés à la même enseigne. Dans 27 départements, on ne trouve aucune femme maire dans les communes de plus de 3.500 habitants, alors que le Loiret et l'Essonne, par exemple, en comptent treize. Les plus mauvais élèves seraient les Bouches-du-Rhône et la Moselle, avec respectivement 6,8 et 7,1% de femmes maires, toutes tailles de communes confondues.
Et les agglos ? Ces disparités territoriales sont également de mise s'agissant de l'autre scrutin de mars, les cantonales. Avec, en bas du tableau, trois conseils généraux dans lesquels on ne trouve carrément aucune élue (l'Ariège, la Haute-Garonne, le Tarn-et-Garonne) et quinze autres qui ne comptent que 5% de conseillères générales.
 En moyenne, 79,1% des titulaires investis aux cantonales étaient des hommes. Ce qui signifie que le dispositif du "ticket mixte" introduit par la loi de 2007 (obligation pour tout candidat de se présenter aux côtés d'un remplaçant de l'autre sexe) a très majoritairement été compris comme l'existence d'une femme au poste de suppléante. Au final, 86,9% des conseillers généraux élus sont des hommes (ce chiffre était de 89,9% en 2004). Reste à savoir quelle correction interviendra lorsque les titulaires touchés par le cumul auront à faire un choix parmi leurs mandats et donc, pour certains, à démissionner. Le nombre de femmes devrait alors automatiquement augmenter.

Autre point qui devra être validé par un travail statistique de l'observatoire : la place des femmes au niveau intercommunal, jusqu'ici restée très faible. "S'agissant, en tout cas, des petites communes faisant partie d'une communauté d'agglomération, on constate que les délégués sont presque toujours des hommes", note Marie-Jo Zimmerman. "C'est un sujet essentiel, car les agglomérations sont le vrai lieu du pouvoir aujourd'hui. Etendre les modes de désignation paritaire aux intercommunalités sera pour nous un travail de longue haleine, qui va être difficile à mener. Nous espérons en tout cas aboutir à une obligation d'ici six ans", annonce la députée lorraine qui, dans l'immédiat, compte s'attaquer à un autre challenge : tenter de faire progresser la parité aux sénatoriales de septembre.

Il y a encore du chemin à faire !!!...
mais faudrait pas trop retourner en arrière....


publié le  16 avril 2008 par Localtis : www.localtis.info
Claire Mallet
Repost 0
18 avril 2008 5 18 /04 /avril /2008 15:26
Concilier travail et amour

Le Réseau des femmes d’affaires du Québec de la région des Basses-Laurentides, a organisé un « cocktail 5 à 7 », le 19 février 2008 sur le thème universel de la « conciliation du travail et de l’amour ». Le lieu choisi s’appelle, logiquement, l’Oasis ; il est situé sur l’île Yale, à Saint-Eustache.

Le 5 mars, une conférence s'est tenue sur le sujet un peu suranné « Honorer la femme ». En avril, c’est la Maison de l’emploi et du développement humain de Sainte-Thérèse de Blainville qui organise un déjeuner avec la bien nommée Chantal Laframboise de l’Ambroisie de Mirabel, laquelle est « le premier producteur d’alcool d’érable par fermentation traditionnelle de la région des Basses-Laurentides. »

Suivront, selon le journal Le Courrier, en mai un tournoi de golf et en juin un nouveau cocktail « Se retrouver et éviter de se voir avec les yeux des autres».
Le Réseau des femmes d’affaires du Québec se veut « au cœur du pouvoir féminin ».

La Maison de l’emploi de Sainte-Thérèse de Blainville a son siège, çà ne s’invente guère, boulevard Ducharme.

venant du blog de Benoit Willot
publié dans : international communauté : Emploi, territoires, insertion :
http://www.emploietcreation.info/article-16623170.html
Repost 0
17 avril 2008 4 17 /04 /avril /2008 11:10
Les femmes, les arts et la culture,

Frontières artistiques, frontières de genre


dossier du dernier numéro de la revue Travail, genre et sociétés  19/2008

Vous pouvez y trouver :

Un hommage
à Annie Labourie-Racapé
présenté par Jacqueline Laufer, Thérèse Locoh et Margaret Maruani

Un dossier, coordonné par Marlaine Cacouault-Bitaud et Hyacinthe Ravet
Les femmes, les arts et la culture / Frontières artistiques, frontières de genre
•    Les vertus de la reproduction, Séverine Sofio
•    Les musiciennes : de la pionnière adulée à la concurrente redoutée, Florence Launay
•    Démocratiser les musées : une profession intellectuelle au féminin, Aurélie Peyrin
•  Tenter, rentrer, rester : les trois défis des femmes instrumentistes de jazz, Marie Buscatto
 
Mutations
•    Les grillons du foyer municipal, les femmes au foyer en politique, Marion Paoletti
•    La (re)production des rapports sociaux de sexe : quelle place pour l’institution scolaire?,  Marie Duru-Bellat
   
Contreverse, coordonnée par Rachel Silvera
autour du thème "Flexicurité et genre, un angle mort ?"
•    Sécurisation des parcours professionnels et genre : l’écueil de la reproduction des inégalités sexuées - Anne Eydoux et Marie-Thérèse Letablier
•    Quand la dimension de genre entrera-t-elle réellement en jeu ? - Maria Jepsen
•    Genre, « flexicurité » et « Marchés Transitionnels du Travail » : angle mort ou fenêtre de tir ? - Bernard Gazier
•    Pour une autre approche du modèle danois - Nicole Kerschen
•    Les enjeux de genre de la décommodification nordique appliquée à la France - Bernard Friot

et des critiques d'ouvrages :
•    Du consentement de Geneviève Fraisse, par Sabine Prokhoris
•    Sociologie du monde du travail de Norbert Alter (dir.), par Vincent Chabault
•    Les professions face aux enjeux de la féminisation de Nathalie Lapeyre, par Sophie Bernard
•    L’argent et nous de Janine Mossuz-Lavau, par Laure Lacan
•    Filles-garçons. Socialisation différenciée ? de Anne Dafflon-Novelle (dir.), par Nicole Mosconi
                                              parmi d'autres........


pour tout renseignement, Anne Forssell, Secrétaire de rédaction de Travail, genre et sociétés
CNRS 59 rue Pouchet, 75849 Paris Cedex 17
tél. (33) 1 40 25 10 37, fax (33) 1 40 25 11 70

et sur les sites de Travail, genre et sociétés : http://www.tgs.cnrs.fr
ou du MAGE : http://www.mage.cnrs.fr
Repost 0
29 mars 2008 6 29 /03 /mars /2008 22:47
Le « plafond de verre »
empêche toujours les femmes d’accéder au pouvoir,

selon un rapport de l’Union européenne.

Il ressort d’un rapport de la Commission européenne qu’en Europe, en dépit de progrès récents, les femmes restent exclues des postes de responsabilité tant en politique que dans les affaires. Dans l’Union européenne, 24% des parlementaires sont des femmes – elles n’étaient que 16% il y a dix ans – et une proportion semblable occupe un poste ministériel. Dans le secteur privé, les hommes représentent encore neuf administrateurs sur dix dans les grandes entreprises et deux tiers des chefs d’entreprise. La sortie de ce rapport entre dans le contexte d'un nouveau réseau européen de femmes au pouvoir, qui sera lancé dans le courant de l’année.


« Les progrès dans le sens d’une représentation accrue des femmes aux postes de décision sont trop lents. Si nous croyons dans les valeurs de la démocracie, nous ne pouvons laisser la moitié de la population en dehors des structures du pouvoir », a déclaré M. Vladimír Špidla, commissaire à l’égalité des chances. « L’égalité des chances est aussi une bonne chose pour les affaires. Nos économies doivent exploiter pleinement le potentiel de tous nos talents si nous voulons faire face à la concurrence mondiale. Pour cela il faut briser le plafond de verre une fois pour toutes ! »

Le rapport, intitulé Women and men in decision-making 2007Analysis of the situation and trends, indique que la proportion de femmes membres des parlements nationaux (Chambre unique/basse) a augmenté de moitié environ, passant de 16% en 1997 à 24% en 2007. Toutefois, ce chiffre demeure nettement inférieur à la masse critique de 30%, qui serait le seuil à partir duquel les femmes pourraient exercer une influence en politique. Le Parlement européen se situe juste au-dessus de ce seuil (31% de femmes). En moyenne, les hommes sont trois fois plus nombreux que les femmes (76% d’hommes contre 24% de femmes) dans les ministères des États membres.

Les femmes sont aussi largement sous-représentées dans la prise de décisions économiques. Les banques centrales des 27 États membres sont toutes dirigées par des hommes. En Europe, les femmes représentent un peu plus de 44% des travailleurs, mais seulement 32% de ceux qui sont considérés comme des dirigeants (directeurs exécutifs, directeurs et gestionnaires de petites entreprises). La sous-représentation des femmes aux postes les plus élevés est encore plus marquée dans les grandes entreprises, où les hommes représentent près de 90% des membres des conseils d’administration des entreprises les plus importantes (indice des valeurs vedettes dans chaque pays).

Des progrès notables ont été enregistrés en ce qui concerne la promotion des femmes dans les administrations centrales des États membres : les femmes occupent ainsi près de 33% des postes aux deux plus hauts niveaux de la hiérarchie, contre 17% environ en 1999. La proportion de femmes à des postes de niveau similaire au sein des institutions européennes s’est également accrue, passant de 14% à près de 20% au cours de la même période, mais beaucoup reste à faire pour améliorer ce pourcentage.

Le rôle essentiel dans l’instauration d’un meilleur équilibre entre les femmes et les hommes revient au niveau national, mais la Commission européenne soutient ces efforts en collectant, analysant et diffusant des données comparables sur les disparités persistantes entre les hommes et les femmes via, notamment, sa base de données sur les femmes et les hommes dans la prise de décision. Dans le courant de l’année, la Commission va créer un nouveau réseau européen de femmes au pouvoir, afin de favoriser l’échange d’expériences et de bonnes pratiques dans les 27 pays de l’Union.

À quand la parité dans les organismes professionnels, les chambres consulaires, les conseils d'administration des associations, etc, etc.???... Analysons les pratiques, analysons nos pratiques...
Repost 0
9 mars 2008 7 09 /03 /mars /2008 00:00
Partage des taches ménagères
et équilibre du couple


Les hommes qui partagent les tâches ménagères améliorent l'harmonie au sein de leur couple et  pourraient avoir une vie sexuelle plus satisfaisante, selon une étude américaine annoncée le jeudi  6 mars 2008 par l'AFP

"En gros, plus les hommes font de tâches domestiques, plus les femmes sont heureuses", a expliqué à l'AFP Scott Coltrane, sociologue à l'université de Riverside en Californie et co-auteur de l'étude dont un résumé a été publié sur le site internet de l'organisation Council of Contemporary Families (CCF).
"Quand les hommes font plus de travaux à la maison, la perception des femmes concernant l'équité et la satisfaction matrimoniale augmentent, et le couple traverse moins de conflits", selon le rapport.
Voilà qui devrait donner des pistes pour avancer sur l’articulation entre les temps de la vie professionnelle et de la vie privée, donc entre les femmes et les hommes.
Pour la suite, la dépêche de l’AFP pointe l’incidence sur les relations sexuelles du couple.

« Nous autres sociologues ne nous occupons généralement pas de cela, a indiqué M. Coltrane, mais les thérapeutes disent qu'il existe une corrélation directe"entre le fait que les hommes fassent plus de travail à la maison et la fréquence des rapports sexuels.
Les hommes qui partagent les tâches ménagères ont une meilleure vie sexuelle.

Les femmes sont-elles aussi concernées ?... ce point n’est pas signalé par l’AFP. Nous attendrons donc la présentation de l’étude pour en savoir plus…
Mais voilà enfin un argument conséquent pour tous les hommes qui ne s’y sont pas encore mis, pour ceux qui luttent pour le maintient des privilèges acquis (au sein du couple)…

Un psychologue membre du CCF, Joshua Coleman, confirme dans un commentaire publié sur le site internet que le fait de partager les tâches ménagères "est associé avec un niveau plus élevé de satisfaction matrimoniale", et "quelquefois plus de relations sexuelles aussi".
"Les femmes disent ressentir plus d'affection et plus d'attirance sexuelle.envers leurs maris s'ils participent aux tâches ménagères", explique M. Coleman,

Mais, a-t-il mis en garde, passer plus de temps à s'occuper des enfants peut au contraire nuire à l'intimité du couple, du fait que "beaucoup de couples ont augmenté le temps passé avec leurs enfants en éliminant ou en réduisant considérablement les moments romantiques", écrit M. Coleman.


Le dilemme est donc, pour certains, soit d’appuyer le développement de l’industrie pharmaceutique en achetant du VIAGRA, soit de participer aux taches ménagères et d’améliorer l’articulation entre les temps de vie au sein du couple…Mais les USA, ce n'est pas la France, cela ne nous concerne pas.
Voir aussi les "Chiffres clès 2007 sur l'égalité entre les femmes et bles hommes, au chapitre - Articulation des temps de vie-"


Cette étude sera présentée lors de la conférence annuelle du CCF le mois prochain à Chicago (Illinois, nord).
Source: AFP, 6 mars 2008.
Repost 0
5 mars 2008 3 05 /03 /mars /2008 22:01
Femmes et création : bilan 2007 :

quelques éléments à partir de plusieurs notes d'André Letowski, Observatoire de l’APCE


Les femmes ont moins que les hommes l’intention de créer une entreprise

* Six grandes caractéristiques différencient en création/reprise les femmes des hommes
- Les femmes priorisent la reprise à la création :
- Les activités créées ou reprises par les femmes sont localisées pour les ¾ dans les activités de commerce de détail, de services aux personnes et de services aux entreprises.
- 76 % de la clientèle des femmes nouvelles dirigeantes est une clientèle de particuliers, de proximité.
- Les femmes, de par leur expérience antérieure, sont moins « préparées » que les hommes : entourage entrepreneurial, expérience professionnelle moins liée à la création/reprise. ..
- Les femmes affichent moins d’ambition que les hommes : Elles se perçoivent comme indépendante « à son compte », plus que « chef d’entreprise », emploient moins de salariés que les hommes et ont moins d’intentions d’embauche.
- Les femmes préparent davantage leur création ou leur reprise, sollicitant un appui pour monter leur projet auprès du conjoint ou de structures spécialisées.
(source enquête SINE 2002)
* Ces différents constats permettent de contrer 4 idées fausses :
- L’apport en capitaux initiaux et la réponse des banques pour financer la création ou la reprise sont du même ordre pour la dirigeante comme pour le dirigeant
- L’âge des créateurs/repreneurs, hommes ou femmes, est proche, tout juste un peu plus de jeunes femmes en création nouvelle et un peu plus de 50 ans et plus en reprise.
- Les femmes sont plus diplômées de l’enseignement supérieur en création, pas en reprise.
- Les femmes qui créent ou reprennent ne sont pas plus chômeurs ou RMIstes que les hommes, mais elles proviennent plus souvent de l’inactivité professionnelle.

La codirection de l’entreprise en couple : formule gagnante pour l’entreprise

Entreprendre en couple consiste le plus souvent pour les dirigeants de l’entreprise à mettre en place le projet avec leur conjoint, puis à travailler ensemble au sein de l’entreprise. Cela est plus fréquent parmi les reprises que parmi les créations pures. Il ne s’agit pas ici de l’appui occasionnel du conjoint, ni de l’appui préalable à la création/reprise mais de la une co-direction de l’entreprise.
Les caractéristiques des entreprises dirigées par des couples sont :
- une clientèle de particuliers, ( commerce, hôtels, cafés et restaurants).
- des capitaux initiaux et un accès aux prêts bancaires plus conséquent que les "solitaires"
- des emplois salariés plus nombreux. Lorsque la femme, chef d’entreprise, fait appel à son conjoint, l’entreprise est davantage dans une logique de développement que lorsque la femme est seule
- créer et diriger son entreprise en couple est favorable à la pérennité des entreprises.

En création/reprise
la part des femmes n’a pas bougé de 1985 à 2002, mais les profils ont évolué :
- Plus de services, moins de commerce pour les entrepreneuses.
- Des reprises plus conséquentes par les femmes : Plus de reprise avec salariés, nette augmentation des capitaux initiaux, plus de participation aux enseignes (franchise, concession, groupement…), augmentation des femmes en activité au moment de la reprise…
- Les femmes créatrices ou repreneurs s’inscrivent dans une dynamique entrepreneuriale

Il reste des tas de points à approfondir :   Pourquoi moins d’intentions de créer et moins de créations/reprises que chez les hommes ? Pourquoi les femmes sont davantage dans des cursus généralistes, alors que ce sont les cursus les cursus technologiques qui conduisent plus à la création/reprise. Les femmes ont des expériences professionnelles généralistes et de responsabilité plus modeste, les préparant moins à la création/reprise d’entreprise. Les femmes privilégient la famille et la sécurité financière plutôt que les risques et l’implication plus lourde résultant de « l’indépendance ». Le rôle, l'importance des femmes/conjointes au sein des entreprises dont l’un ou l’autre membre du couple est le dirigeant : Aucune étude ne permet de connaître la situation des femmes/conjointes (nombre, profil individuel, profil des entreprises). Parmi les femmes chefs d’entreprise il faudrait différencier les femmes « prête-noms », les femmes relais (après cessation du conjoint), les femmes co-responsables, pour lesquelles il faudrait pointer : statut(salarié, bénévole), temps de travail (partiel ou non), responsabilité,champs d’intervention. Y a t il des modalités de gestion et d’organisation spécifiques : femmes plus sensibles à la clientèle, à la GRH, au partage des tâches et moins à l’organisation, au profit, au développement en société. Quelle réalité pour la discrimination plus forte pour le femmes de la part des établissements financiers  (mêmes tranches de capitaux initiaux et taux de bancarisation que pour les hommes) ?

Bientôt accessibble, après achèvement des travaux auprès de l'APCE : http://www.apce.com
sur le site, cliquez : observatoire de l'emploi, puis études et analyses, puis 50 questions
André Letowski, Sandrine Plana, APCE,
14, rue Delambre, Paris 75014.


Repost 0