Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
3 mars 2008 1 03 /03 /mars /2008 12:15
L'entrepreneuriat féminin :
 un vivier de croissance pour l'Economie

une étude de l'APCE sur l'entrepreneuriat féminin


Il existe aujourd'hui, en matière d'entrepreneuriat féminin, un écart important entre la France et d'autres pays industrialisés. Le Ministère de l'Economie des Finances et de l'Emploi et l'APCE ont souhaité réaliser une étude pour dresser un état des lieux précis de l'entrepreneuriat féminin en France et mieux en cerner les potentialités.

Des écarts importants existent aujourd'hui entre les hommes et les femmes dans le monde entrepreneurial :
28 % seulement des entrepreneurs de TPE/PME sont des femmes, alors qu’elles représentent 46% de la population active. Pourtant 71% des entrepreneurs femmes considèrent qu'il n'est pas plus difficile pour elles de diriger une entreprise que pour les hommes et 75 % se relanceraient dans l'aventure si c'était à refaire.

Suite à ces travaux, Hervé Novelli, a annoncé 
 l'étude  de l'élargissement des critères d'accès à l'aide au chômeur créateur ou repreneur d'entreprise (ACCRE), pour les femmes créatrices ou repreneuses d'entreprise :  formations à l'entrepreneuriat (ou à la création ou reprise d'entreprise) spécifiques aux femmes,
 mobilisation et soutien des réseaux d'accompagnement en faveur de l'entrepreneuriat féminin.

Principales conclusions de l'étude :

• Dans le parcours professionnel des entrepreneures, avant de diriger une entreprise, 62% des femmes interrogées étaient salariées, 13% femmes au foyer, 12% étudiantes, 10% étaient déjà chef d'entreprise :
• Avant de diriger leur entreprise, 49% des femmes travaillaient dans le même secteur, contre 48% dans un secteur différent et 3 % n'avaient jamais travaillé.

Spécificités des entreprises dirigées par les femmes

• Leurs entreprises sont de plus petite taille que celles des hommes (30% n'ont pas de salarié, 18% ont entre 20 à 49 salariés, 11% ont de 100 à 249 salariés) • Les entrepreneures sont très présentes dans le secteur des services aux particuliers (38% de dirigeantes femmes)• Elles sont dans une moindre mesure que les hommes propriétaires majoritaires de leur entreprise (12% des femmes interrogées détiennent personnellement plus de 50% du capital de l'entreprise contre 37% d'hommes interrogés).
Pour mieux apprécier ces constats, il est important de retenir que 72% des entrepreneures ont 50 ans et plus contre 27% qui ont moins de 50 ans. L'ancienneté des entreprises des entrepreneures est aussi à considérer : 73% de 20 ans et plus (dont 39% 30 ans et plus).

Les difficultés rencontrées par les femmes

• Elles ne sont que 29% à considérer qu'il est plus difficile pour une femme que pour un homme de diriger une entreprise, mais 71% pensent le contraire, dont 41% qui jugent que ce n'est pas du tout plus difficile. •  Pour 70% la difficulté principale est de concilier vie familiale et vie professionnelle • 43% trouvent plus délicat pour une femme de se sentir en sécurité • 19% trouvent plus compliqué d'accéder aux marchés et à la clientèle.
• Elles ne sont en revanche que 16% à trouver plus difficile d'obtenir des financements. Si c'était à refaire, 75% referaient le même choix en terme de carrière • Enfin, elles sont 64% à avoir le sentiment que les entrepreneures sont ni mieux ni moins bien reconnues que les entrepreneurs.


On est rassurés, mais comment mesurer la part de l'entreprenariat féminin et des initiatives femmes dans les TPE de couple ?

étude présentée fin novembre 2007 ; informations, chargement des 5 fiches cadrage et de l'enquète TNS sofres
sur le site de l’APCE :
 
Agence Pour La Création d'Entreprises:
 http://www.apce.com/cid69926/l-entrepreneuriat-feminindans-les-pme-et-tpe-francaises.html?pid=266&espace=4
Repost 0
19 février 2008 2 19 /02 /février /2008 11:57
Parité aux élections municipales et cantonales  :
Le recul annoncé


L'Observatoire de la parité nous rappelle : 

Depuis la réforme constitutionnelle de 1999, les élections municipales constituent l'échelon le plus élaboré du principe paritaire, tant du point de vue quantitatif que qualitatif. Obligatoire, par tranche de six, sur les listes électorales des communes de 3500 habitants et plus, en 2001, la récente loi du 31 janvier 2007 permet, en mars, de mettre en place dans les lieux de décision les plus féminisés de France, un partage strict des responsabilités exécutives entre les femmes et les hommes. Avec autant d'adjointes que d'adjoints dans les conseils municipaux, soit un véritable partage des responsabilités entre les femmes et les hommes, les conseils municipaux constitueront l'avant-garde démocratique de la révolution paritaire, en fort contraste avec la lente féminisation de l'Assemblée nationale (47,5% de conseillères municipales dans les villes concernées pour 18,5% de députées seulement).

Il reste donc visiblement nécessaire de rappeler aux partis politiques qu'ils doivent non seulement respecter la loi en terme d'investiture paritaire, mais également, comme il est inscrit dans l'article 4 de la Constitution, "contribuer à sa mise en oeuvre", en respectant l'esprit de la loi lorsque celle-ci n'est pas directement contraignante. L'Observatoire de la parité tient à souligner que la majorité des témoignages recueillis par lors de cette enquête donne également à craindre que les élections de 2008 soient l'occasion d'opérer un renouvellement massif des femmes sortantes lors de la constitution des listes municipales et que les élections cantonales voient 90% des sortants réinvestis au détriment des femmes, cantonnées au rôle de remplaçantes.

Rappel de la loi du 31 janvier 2007 :
* La loi introduit quatre nouvelles dispositions dont deux concernent les élections municipales dans les villes de 3 500 habitants et plus :
- Alternance stricte femmes-hommes dans la composition des listes électorales ;
- Obligation de parité sur les listes d’adjoints élus par le conseil municipal
* Et une concerne les élections cantonales :
- Imposant aux candidat-e-s aux élections cantonales de se présenter au côté d'un-e remplaçant-e de l'autre sexe, qui le remplace an cas de décès ou démission.

* La loi prévoit également une obligation de parité dans les exécutifs régionaux et augmente la pénalité financière encourue par les partis qui ne respectent pas la parité des investitures lors des élections législatives (75% de l'écart à la moyenne).

Il y a des partis politiques qui ont les moyens !!!

L'Observatoire se montrera particulièrement vigilant sur ces questions et ne manquera pas d'en faire état dans ses prochaines publications. Aux vues des premières investitures annoncées, notamment à la tête des listes, dans les villes de plus de 20 000 habitants, il semble que les électeurs et électrices, pourtant clairement en attente d'une féminisation de leurs représentants, devront se contenter dans 85% des cas, de listes dirigées par des hommes.

Observatoire de la parité, communiqué de Presse du 23 janvier 2008
http://www.observatoire-parite.gouv.fr/espace_presse/communiques/c_20080123.htm

Repost 0
9 février 2008 6 09 /02 /février /2008 12:59
La proposition de loi renforçant la parité dans les assemblées départementales définitivement adoptée

La proposition de loi Warsmann facilitant l'égal accès des femmes et des hommes au mandat de conseiller général a été adoptée les 5 et 6 février en termes identiques par l'Assemblée nationale puis le Sénat.
Cette future loi s'inscrit dans la continuité de la loi 2007-128 du 31 janvier 2007 venue instaurer une stricte parité entre un conseiller général et son suppléant, en élargissant les possibilités d'accès du suppléant à l'assemblée départementale.
Le "ticket-mixte" ainsi renforcé permettra au suppléant - homme ou femme - de siéger directement sans nouvelle élection en cas de vacance. Dès 2007, cette possibilité était offerte pour les seuls cas de vacance liée au décès du conseiller général ou à sa participation au Conseil constitutionnel. Désormais, que le titulaire décède, démissionne, ou laisse son siège vacant pour toute autre cause, son suppléant du sexe opposé assurera l'intérim jusqu'au renouvellement de l'assemblée, sans avoir recours à des élections anticipées. Dans les faits, il vise surtout à étendre le remplacement automatique, par son suppléant, d'un conseiller général démissionnant pour cause de cumul avec un mandat de député ou sénateur.
L'objectif avoué de cette disposition est de renforcer la présence des femmes dans les conseils généraux. Une présence jusqu'ici très faible : les assemblées départementales en 2004 comptaient seulement 9,4% de femmes, tel que l'a souligné Thierry Mariani, rapporteur du texte à l'Assemblée. Il s'agit également de limiter le recours aux élections partielles, réputées "lourdes à gérer" et qui donnent généralement lieu à un fort taux d'abstention.
Les deux amendements proposant de décaler l'entrée en vigueur de la loi après les élections cantonales de 2008 n'ont pas été retenus. La ministre de l'Intérieur, Michèle Alliot-Marie, avait pourtant elle-même reconnu que "la modification du droit un an seulement après qu'un texte a été adopté crée une certaine instabilité juridique" et que "l'usage républicain veut que les règles d'une élection ne soient pas modifiées moins d'un an avant l'élection".
Sur les rangs de l'opposition, qui a voté contre, on a estimé que le texte était "un faux-semblant de parité". Certains, à l'instar de Muguette Dini, sénatrice du Rhône, l'on également jugé "contraire à la démocratie", évoquant le cas d'un député-maire "bien connu et apprécié" se présentant aux cantonales avec l'intention délibérée de démissionner pour laisser place à une conseillère générale, "sans que les électeurs aient eu leur mot à dire". "Le dispositif proposé permettrait surtout à des parlementaires d'être candidats, mais sans intention de siéger au conseil général", a de même résumé Josiane Mathon-Poinat (Loire), parlant de "manoeuvre grossière".
 
Frédérique von Plauen / Droit Com', et C.M.

article paru le 7 février sur le site : www.localtis.info - Caisse des Dépôt, que je vous recommande fortement
Repost 0
22 novembre 2007 4 22 /11 /novembre /2007 16:20
Travail, genre et sociétés (la revue du Mage) organise un débat

Y a-t-il une féminisation de la vie politique ?

mercredi 5 décembre 2007, de 17h à 19h, au Café-citoyen à L'Entrepôt
7/9 rue Francis de Pressensé - 75014 Paris - M° Pernety
www.lentrepot.fr <http://www.lentrepot.fr>

Ce débat sera animé par Marlaine Cacouault-Bitaud et Delphine Gardey
avec la participation de :
•    Eléonore Lépinard (ENS Cachan)
•    Janine Mossuz-Lavau (CNRS/Cevipof/Sciences Po)
•    Marion Paoletti (Université Montesquieu-Bordeaux IV)
•    Mariette Sineau (CNRS/Cevipof/Sciences Po)
•    Yves Sintomer (CNRS/Université Paris 8)
Il fait suite à la parution du n° 18/2007 de la revue Travail, genre et sociétés <http://www.tgs.cnrs.fr/>  qui comporte une controverse sur ce thème
allez chercher le programme-invitation sur le site de MAGE
L'entrée est libre et le nombre de place est limité

Anne Forssell
Secrétaire de rédaction de la revue Travail, genre et sociétés
Assistante de recherche du Mage, groupement de recherche européen "Marché du travail et genre en Europe"
CNRS, 59 rue Pouchet
75849 Paris Cedex 17
tel  33 (0) 1 40 25 10 37, fax 33 (0) 1 40 25 11 70
mel : mage@mage.cnrs.fr et tgs@tgs.cnrs.fr
http://www.tgs.cnrs.fr- http://www.mage.cnrs.fr
Repost 0