Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
27 mai 2011 5 27 /05 /mai /2011 10:05

Si le prix Nobel de la paix 2006 Muhammad Yunus, 71 ans, reste toujours actif, il a dû céder, contraint et forcé, son poste de directeur général de la Grameen Bank, l’établissement de microcrédit qu’il a créé en 1983.

C’est la Banque centrale du Bangladesh qui, sur injonction du gouvernement, lui reproche d’avoir omis d’obtenir une autorisation en bonne et due forme au moment de sa reconduction en 1999, ce que son âge l’obligerait à demander.

C’est son adjoint, Nurjahan Begum, qui lui succède.

Le Premier ministre de cet État du Bengale oriental, Sheikh Hasina, aurait peu apprécié les attaques de Yunus contre la classe dirigeante du pays, qu’il estime être plus intéressée par « l’argent et le pouvoir ». Elle avait, de son côté, accusé Yunus de « sucer le sang des pauvres » et de faire des manipulations financières pour ne pas payer d’impôts.

La Grameen Bank compte 8 millions de clients et emploie 24 000 personnes. À côté de la banque, Yunus s’est en outre lancé, toujours avec la marque Grameen (village) dans des activités dans les panneaux solaires, les yaourts, l’assainissement des eaux, la téléphonie mobile ou l’assurance-maladie.

Dans un entretien avec le quotidien Libération (05/05/2011) Muhammad Yunus estimait que « Le microcrédit a été dévoyé ». Il estimait par exemple que « le microcrédit n’est pas exempt de problèmes. Il y a souvent trop de prêts offerts par un trop grand nombre d’institutions dans un même village. Ça augmente le risque de surendettement. Mais le principal souci, c’est la financiarisation du microcrédit, qui devrait rester à but non lucratif : certains ont dévoyé le concept à leur profit. Une institution introduite en Bourse, comme en Inde ou au Mexique, ce n’est plus du microcrédit. »

Fort de son expérience, l’économiste avançait aussi des solutions. Il faut ainsi, selon lui « une autorité de régulation dans chaque pays. Il faut aussi plafonner les taux d’intérêts. En Inde, ils le sont désormais à 24%. » Il préconise également d’encadrer la création d’institutions de microcrédit. Il propose aussi de réglementer le social business, l’économie solidaire dans laquelle il voit un important potentiel de développement.

En forme de profession de foi, il précisait : « notre but ne doit pas être de faire de l’argent, mais d’être heureux. On sait bien que l’un ne conditionne pas l’autre. Il suffit de modifier notre façon de penser, d’imaginer. Ensuite, nous créerons le monde qui va avec. »

Publié Jeudi 19 mai 2011 sur " Emploi  et Création", le site de Benoît Willot

http://www.emploietcreation.info/article-yunus-credit-epuise-74147714.html

Partager cet article

Repost 0

commentaires