Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
28 mai 2011 6 28 /05 /mai /2011 10:10

La France occupe une position favorable sur plusieurs dimensions des vies familiale et professionnelle :
- la fécondité est très supérieure à la moyenne de l'OCDE et l'une des plus proches du niveau de 2,1 enfant par femme permettant le remplacement des générations ;
- le taux d'emploi des femmes âgées de 25 à 54 ans est à 76,6% lui aussi supérieur à la moyenne, avec près de 80% des femmes travaillant à temps plein ;
- la pauvreté infantile (8% des enfants de 0 à 17 ans) est elle aussi très inférieure à la moyenne OCDE (12.75%), malgré une augmentation légère ces dernières années.
Ces résultats positifs vont de pair avec un important investissement réalisé en direction des familles couvrant toute la période de l'enfance. Les dépenses en faveur de la politique familiale sont nettement supérieures à celle de la moyenne de l'OCDE.

54 600 dollars contre 37 500 pour un enfant âgé de moins de 6 ans

57 000 dollars contre 52 800 pour un enfant de 6 à 11 ans

72 200 dollars contre 58 600 pour un enfant de 12 à 17 ans

     Mais :  

En dépit de ces résultats positifs, l'accès à l'emploi des mères avec de jeunes enfants ou une famille nombreuse pourrait être amélioré par une répartition plus égale entre pères et mères du travail domestique. Dans les pays où le taux d'emploi des femmes est élevé, les hommes participent davantage à ce travail. En France, les femmes cumulent fortement  !

L'important soutien reçu par les familles qui travaillent sous forme monétaire ou de services permet à une majorité de mères françaises de concilier un emploi avec leurs responsabilités familiales (60% des mères d'enfants de moins de 17 ans). Cependant les mères de famille nombreuse ou avec un enfant de moins de trois ans ont une chance plus faible d'être en emploi (respectivement 38% et 53%, contre 44% et 52% en moyenne dans l'OCDE). La structure des transferts financiers et la spécificité du congé parental contribuent à cette situation.

Des transferts financiers importants aident les ménages à prendre en charge le coût d'une famille nombreuse. Toutefois, ces familles peuvent avoir un niveau de vie proche ou inférieur au seuil de pauvreté lorsqu'un parent ne travaille pas ou est en congé parental.

     Qui paie ?

Dépenses supérieures, résultats meilleurs. S'il est bon que la politique familiale française bénéficie d'un investissement financier important, il est possible aussi de s'interroger sur son mode de financement. Il est aujourd'hui essentiellement assis sur des cotisations prélevées sur les entreprises au prorata du nombre de salariés. C'est donc l'entreprise qui finance les dépenses familiales. Ne serait-il pas plus équitable que la politique familiale soit financée par tous les revenus, du travail, du capital, des rentes, des revenus immobiliers, des prestations retraites, etc. Après tout, tout le monde a intérêt à avoir un pays dont les jeunes assurent le renouvellement.

     Bravo, mais.

Comme ailleurs, le fait d'avoir des enfants "reste un frein" au travail des femmes, relève l'OCDE. Seulement 38% des Françaises mères de trois enfants et plus travaillent pour 44% dans l'OCDE.

- Elle note aussi la baisse importante, ces dernières années, de la prise en charge à l'école maternelle des petits de deux ans, alors que "l'accès précoce à l'école maternelle facilite le retour à l'emploi des mères", note Olivier Thévenon, qui relève aussi un "sous développement des modes de garde extra-scolaires" pour les plus grands.

De plus, "les pères ne sont pas incités à prendre un congé parental". Or, comme le montrent les exemples de l'Allemagne et de l'Islande, un congé pas trop long et bien rémunéré est incitatif pour eux, à condition qu'il soit partagé entre les parents, dit l'OCDE, qui ne donne ni montant ni durée souhaitables. Un congé davantage pris par les pères réduirait les inégalités professionnelles entre les sexes dans l'OCDE, est-il souligné: le taux d'emploi des femmes est de 13 points inférieur à celui des hommes et elles gagnent 16% de moins.

      Enfin, chasser cette fausse idée :

« L'idée qu'il faudrait renvoyer les femmes à la maison pour qu'elles aient plus d'enfants, ça ne marche pas", énonce le rapport de l'OCDE. C'est le contraire qui se passe. Car il y a une relation entre emploi des femmes, équipements de garde des enfants et fécondité. La difficulté pour une femme d'exercer un emploi en ayant des enfants est un facteur, sinon LE facteur, qui la décourage d'en faire.

mis en ligne au19/05/2011 dans Clefs du Social

http://clesdusocial.com/france/fr14-societe-civile/vie-familiale-vie-professionnelle.htm

 

 

 
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires