Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
23 avril 2011 6 23 /04 /avril /2011 09:34

Le Parlement européen appelle officiellement la Commission à créer un statut européen pour les associations, ainsi que pour les fondations et les mutuelles.

Mission accomplie ! Le 10 mars, cinq députés européens sont parvenus à faire signer par plus de la moitié du Parlement une déclaration écrite, appelant à proposer des statuts européens pour les associations, les fondations et les mutuelles. In extremis… Il leur restait une semaine à peine pour rassembler les 368 précieuses signatures. Voilà désormais le président du Parlement européen officiellement chargé de transmettre la déclaration écrite "à la Commission, au Conseil, ainsi qu'aux gouvernements et aux parlements des Etats membres".
Que stipule précisément ce texte, déposé par les représentants de cinq groupes politiques, de droite comme de gauche ? Que les associations, fondations et mutuelles participent de la "diversité" de l'entrepreneuriat en Europe. Et que ces trois structures de l'économie sociale et solidaire (ESS) doivent désormais "améliorer leur ouverture transfrontalière". Une stricte "égalité de traitement" impose donc de les autoriser, elles aussi, à prendre une dimension européenne – comme peuvent déjà le faire les sociétés commerciales, ou encore les coopératives… Le Parlement engage en conséquence "la Commission à faire le nécessaire pour présenter des propositions de statuts européens".

Certes, cette déclaration "ne va pas révolutionner la situation de l'ESS en Europe", reconnaît l'une des cinq députés à l'initiative du texte, la Française Marie-Christine Vergiat (Gauche unitaire européenne/Gauche verte nordique). Notamment, "ces statuts européens n'auraient pas vocation à se substituer aux différents statuts nationaux… Mais c'est un symbole. Ils seraient un moyen de faire reconnaître l'ESS au niveau européen".
Président du Forum civique européen, Jean-Marc Roirant se bat lui-même pour ce symbole depuis une quinzaine d'années. "Le traité de Lisbonne prévoit un dialogue régulier des institutions avec les associations - mais sans dire ce qu'elles sont... Il faut donc reconnaître le fait associatif européen." D'autant que "dans un pays comme la Bulgarie, par exemple, on ne compte qu'une association pour 30.000 habitants" - contre une pour 65 habitants, au bas mot, en France... La reconnaissance européenne pourrait aussi dynamiser la culture associative dans les pays de l'ancien bloc soviétique.

Mais un statut européen aurait aussi des implications très concrètes pour les associations et fondations à vocation transfrontalière : "Elles n'auraient plus à choisir le statut d'un pays donné", souligne Jean-Marc Roirant, par ailleurs secrétaire général de la Ligue de l'enseignement. "Et celles opérant à Bruxelles n'auraient pas nécessairement à s'enregistrer en Belgique."
Quant aux mutuelles, un tel statut leur permettrait de "faire des fusions par-dessus les frontières, et acquérir une dimension européenne", se satisfait Jean-Luc de Boissieu, secrétaire général du Groupement des entreprises mutuelles d'assurances (Gema). De quoi les "solidifier" et leur donner "une vision européenne" – même si en contrepartie, un tel changement d'échelle "risquerait de distendre le lien originel des mutuelles avec leurs sociétaires".
"Nous avons gagné une bataille, mais pas la guerre, prévient toutefois Marie-Christine Vergiat. Il faut désormais que la Commission entende le Parlement." Le contexte paraît néanmoins favorable : l'économie sociale tend aujourd'hui à trouver sa place dans les politiques de Bruxelles. Le commissaire Michel Barnier l'a encore montré cet automne, en intégrant le secteur dans ses 50 propositions pour un Acte pour le marché unique. Et aux dernières nouvelles, la vice-présidente de la Commission, Viviane Reding, ne serait pas hostile à ces trois statuts européens.

Olivier Bonnin, publié le jeudi 24 mars 2011 par localtis

 

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250261473149

Partager cet article

Repost 0

commentaires