Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
13 mars 2010 6 13 /03 /mars /2010 10:11

Le texte examiné en urgence à l'Assemblée nationale

devient un argument de campagne pour l'UMP

Avant même que la discussion commence à l'Assemblée nationale, mercredi 17 février, il en a déjà fait « sa » loi : la « loi Novelli ». En campagne pour la présidence de la région Centre, le secrétaire d'Etat chargé du commerce, de l'artisanat, des PME et du tourisme, Hervé Novelli, la brandit comme flamberge prête à embrocher les bulletins de vote de ces petits entrepreneurs qui constituent son fonds de commerce. Nicolas Sarkozy et François Fillon l'ont aidé à agir vite, conscients que le projet de loi serait un argument dans la campagne des régionales.

 

Une si longue attente ! Trente ans que les artisans, commerçants et autres entrepreneurs exerçant une activité en nom propre demandent que leur patrimoine personnel soit protégé en cas de difficultés. C'est l'innovation qu'apporte le projet de loi sur l'entrepreneur individuel à responsabilité limitée (EIRL) soumis, en urgence, à l'examen des députés. Une innovation juridique, puisque la création du « patrimoine affecté », qui permettra à l'entrepreneur de déclarer les biens affectés à son activité professionnelle et de les séparer de son patrimoine personnel, rompt avec le principe d' « unicité du patrimoine ». Une innovation économique aussi, puisque le projet prévoit une faculté d'option à l'impôt sur les sociétés pour l'entrepreneur individuel qui choisit ce régime. Pour M. Novelli, ancien chef de file des « réformateurs », l'aile libérale de l'UMP, ce projet est en quelque sorte l'essence d'une philosophie qui vise à « promouvoir la liberté d'entreprendre par tous les moyens en limitant la prise de risques ». « Sans, bien sûr, la faire disparaître entièrement », ajoute-t-il.

Gage des créanciers : Dans le code civil en vigueur, « quiconque s'est obligé personnellement est tenu de remplir son engagement sur tous ses biens mobiliers et immobiliers ». Ces biens constituent le gage de ses créanciers. La création du patrimoine affecté permettra à l'entrepreneur de ne gager ses créances professionnelles que sur celui-ci et de protéger ainsi son patrimoine non affecté. Pour introduire cette innovation juridique, M. Novelli a bénéficié d'un soutien inattendu en la personne de Rachida Dati, alors garde des sceaux, qui cosigne avec lui, le 18 juillet 2008, la lettre de mission commandant à Xavier de Roux, ancien député (UMP) et avocat, un rapport sur la création d'un patrimoine d'affectation. Celui-ci, tout en n'ignorant pas les difficultés juridiques à lever, plaide fortement en faveur d'une mesure qui concerne pas moins de 1,4 million d'entreprises en nom propre.

 

En 1985, une première loi avait permis à un entrepreneur individuel de constituer une société en entreprise unipersonnelle à responsabilité limitée (EURL). Vingt-cinq ans plus tard, à peine 185 000 entrepreneurs ont adhéré à ce statut considéré comme trop complexe malgré des améliorations. La loi de modernisation de l'économie (LME), en 2008, a procédé à de nouvelles simplifications, en étendant l'insaisissabilité à tous les biens fonciers non affectés à l'usage professionnel. Insuffisant, a encore jugé le gouvernement, pour inciter à la création d'entreprise individuelle dont il a fait son credo. L'étude d'impact jointe au projet table sur la création de 100 000 entreprises à fin 2012. Le coût de ce nouveau dispositif pour les finances publiques, compte tenu de la possibilité offerte à l'entrepreneur individuel d'opter pour l'impôt sur les sociétés, serait compris entre 50 et 60 millions d'euros.

 

Le texte n'en soulève pas moins quelques interrogations. « Si le patrimoine affecté limite le gage des créanciers, il n'interdit pas à un prêteur, une banque, de demander des garanties sur les biens personnels », relève la rapporteure du texte, Laure de la Raudière (UMP, Eure-et-Loir), qui souhaite une amélioration. Jean Gaubert (PS, Côtes-d'Armor) veut « établir une limite claire entre l'insolvabilité subie et l'insolvabilité organisée ». Chacun en convient : l'entreprise sans risque, ça n'existe pas.

 

Patrick Roger

 

Logo-Le-Monde-N-B-.jpg, Article paru dans l'édition du 18.02.10


 

Partager cet article

Repost 0

commentaires