Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
27 janvier 2012 5 27 /01 /janvier /2012 10:00

Ce projet, soumis à consultation, indique la procédure à suivre pour assurer le transfert à une collectivité locale - ou à un établissement public - des terrains acquis par une association de protection de l'environnement agréée ayant été dissoute.

L'article L.141-2 du Code de l'environnement, introduit par l'article 134 de la loi Grenelle 2, est né du constat de l'hésitation croissante des pouvoirs publics à subventionner les politiques d'acquisition foncière des acteurs du secteur associatif en raison de la non-inaliénabilité des terrains acquis pour tout ou partie à partir de fonds publics. Pour y remédier, cet article dispose qu'en cas de dissolution d'une association de protection de l'environnement agréée, les terrains non bâtis acquis pour moitié avec des crédits publics aux fins de protection de l'environnement sont dévolus par l'autorité administrative à un établissement public de l'Etat ou à une collectivité territoriale dans les conditions prévues par décret. Tel est l'objet d'un projet de décret soumis à consultation publique par le ministère de l'Ecologie jusqu'au 23 décembre.
Le texte vise ainsi à "sécuriser la procédure vis à vis des financeurs publics et à favoriser l'atteinte des objectifs du Grenelle par l'action des associations de protection de l'environnement agréées", précise la notice. Il s'agit notamment d'acquérir  20.000 hectares de zones humides menacés par l'artificialisation avant 2015.
Le projet de décret indique la procédure à suivre selon le type de dissolution (statutaire, volontaire ou judiciaire). L'association dissoute en informe sans délai l'autorité qui a accordé l'agrément (préfet ou ministre). Un inventaire de son patrimoine immobilier est alors réalisé par l'association elle-même ou, le cas échéant, par le curateur lorsque la dissolution est prononcée par voie judiciaire. L'autorité administrative fait savoir aux collectivités territoriales et aux établissements publics de l'Etat susceptibles d'être intéressés - soit en leur qualité de financeurs, soit parce que le terrain se situe dans leur ressort territorial - qu'ils peuvent présenter leur candidature au transfert de propriété des biens de l'association dissoute.

      Trois cas de figure

Plusieurs cas de figure sont envisagés. Dans le cas d'une candidature unique, la dévolution s'effectue au profit de la collectivité volontaire (ou de l'établissement public), dès lors que celle-ci présente "des garanties suffisantes au regard de son engagement de conservation de la vocation naturelle des terrains".
En cas de pluralité de candidatures, l'autorité administrative choisit le bénéficiaire de la dévolution "en tenant compte de ses missions, du niveau de financement apporté à l'association dissoute et d'un dossier décrivant l'usage envisagé du terrain et ses modalités de gestion". La dévolution est opérée, selon les cas, par le liquidateur ou le curateur au profit de l'établissement public ou de la collectivité. Elle suit le régime applicable aux libéralités.
Dans le dernier cas de figure, c'est-à-dire en l'absence de candidature ou à défaut de garanties suffisantes au regard de la conservation de la vocation naturelle des terrains, l'autorité administrative procède une seconde fois à la consultation des collectivités et établissements publics de l'Etat intéressés. En cas d'échec, le terrain est dévolu à un établissement public de l'Etat compétent en matière de protection de l'environnement. Le projet de décret prévoit une entrée en vigueur au 1er juillet 2012.

Philie Marcangelo-Leos /Victoires-Editions, publié le lundi 12 décembre 2011 par localtis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250262892086&cid=1250262887316

Partager cet article

Repost 0

commentaires