Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 09:30

Depuis 2003 le service Environnement de Sainte-Geneviève-des-Bois (Essonne) propose des travaux d'intérêt général (TIG). Considération et contrat moral donnent le ton de l'approche municipale, inscrite sur le long terme.

En 2011, neuf ans après la première expérimentation, le service Environnement de la commune francilienne de Sainte-Geneviève-des-Bois (34.334 hab.) avait accueilli 176 personnes condamnées à effectuer un travail d'intérêt général (TIG). Le bilan est concluant : seulement dix personnes ont interrompu leur contrat avant son terme. L'implication de la collectivité dans le dispositif de réinsertion sociale est déterminante. Claude Gall, responsable du service Environnement (33 agents), a très vite compris l'importance du premier contact. Dès le départ, il met en place une relation humaine exempte de préjugés, rappelle les responsabilités de chacun et souligne l'importance du cadre institutionnel.

       Établir un contrat moral et pratique

Le premier jour, le futur stagiaire TIG rencontre le responsable du service et son référent sur le site des travaux, en compagnie de l'agent du service pénitentiaire d'insertion et de probation (Spip) "Au cours de l'entretien, je rappelle au stagiaire l’existence du partenariat de la commune avec le Spip, l'engagement de la ville et ses attentes à son égard. Je l'assure de notre aide pour que son TIG se déroule dans les meilleures conditions. J'écoute très attentivement ses motivations et essaie de répondre au mieux à ses besoins", explique le responsable du service Environnement. Les éléments, comme les adaptations de planning (notamment pour les personnes ayant un autre emploi par ailleurs), le choix du poste (production florale en serres, entretien des pelouses...) et la fiche navette (indiquant les jours et heures effectuées) sont précisés au cours du même entretien individuel. Une seule proposition de TIG émanant du Spip de Corbeil-Essonnes s'est vue refusée pour des raisons organisationnelles.

       Des stagiaires comme les autres

Pour le responsable communal, il n'est pas question de connaître le motif de la peine, ni d'utiliser en interne le terme "tigiste" du dispositif. Les nouveaux venus sont considérés comme des stagiaires parmi d'autres. Cette égalité de condition est jugée indispensable pour favoriser la réinsertion future des condamnés. Par ailleurs, ce part pris est estimé tout à fait compatible avec le caractère "bénin" des peines : la majorité des TIG viennent en substitution à de courtes peines d'emprisonnement et la durée de leurs travaux à accomplir dans la commune, se situe majoritairement entre 35 et 70 heures. Convaincu de la justesse de cette position, mais également soucieux d'assurer la sécurité de tous lorsque de jeunes stagiaires sont issus de quartiers sensibles, le responsable Environnement leur demande s'ils sont en conflit avec les jeunes de la commune de Sainte-Geneviève-des-Bois. Dans le cas où il s’avère que les relations sont tendues, la commune préfère ne pas accepter le jeune tigiste.
Pour expliquer le succès de la démarche, le responsable Environnement évoque l’importance donnée à la qualité relationnelle, mais aussi la stabilité des équipes municipales qui sont habituées à travailler aux côtés de TIG. Selon lui, "les mutations de personnel entravent le bon fonctionnement de ce type de dispositif ".

Myriam Journet / Agence Traverse pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info, lundi 16 avril 2012

 A savoir : La peine de travail d’intérêt général (TIG) consiste pour le condamné à effectuer un travail non rémunéré au bénéfice d’une personne morale de droit public ou d’une association habilitée.

Contacts: Commune de Sainte-Geneviève-des-Bois

Place Roger Perriaud, 91700 Sainte-Geneviève-des-Bois, tél. : 01 69 46 80 00, Nombre d'habitants : 34 334

Leonhardt Olivier, Maire, le-maire@sgdb91.com

Gall Claude, Responsable du service environnement, claude-gall@sgdb91.com

Partager cet article

Repost 0

commentaires