Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
8 septembre 2010 3 08 /09 /septembre /2010 10:21

Le collectif Laissons pousser ! invite les habitants d'Ile-de-France à répandre des graines afin de garantir la diversité de la flore

Nul besoin de vivre aux champs pour semer à tout vent. C'est en pleine ville que les militants du collectif Laissons pousser ! sèment des graines de fleurs sauvages. Cette association écologiste, qui espère la floraison de « mini-prairies dans des espaces urbains délaissés », distribue gratuitement de petits sachets de graines aux habitants de l'Ile-de-France.

L'initiative, baptisée « Guérilla gardening » dans les villes britanniques et américaines, prend depuis quelques mois de l'ampleur en France. « Semer des graines, c'est aussi garantir la diversité des plantations », assure une bénévole qui relaie l'action de Laissons pousser ! au marché de la rue Montorgueil, au coeur de la capitale.

Cette militante, membre du conseil de quartier, a posé sur une chaise empruntée à un bistrot quelques pincées de graines de roses trémières empaquetées dans des feuilles de papier blanc. A même le sol traînent des pots de yaourt contenant des boutures de géranium, une feuille de palmier ou ce petit sedum « arrivé tout seul sur mon balcon il y a quinze ans », précise-t-elle.

D'autres bénévoles ont installé une table garnie de livres destinés à être échangés gratuitement. Les deux opérations visent à développer « l'échange non marchand », indique la militante.

Les passants apportent des boutures, se servent en graines, qu'ils sont invités à semer d'un geste auguste. Dominique Perrois, père de famille, a l'intention de « disséminer des plantes dans les jardins parisiens ». Voici quelques années, des semailles désordonnées avaient transformé des terrains vagues proches de la gare d'Austerlitz en « champs de coquelicots », se souvient-il.

A Nanterre (Hauts-de-Seine), la municipalité organise régulièrement des « plantations collectives » sur des parcelles non bâties ou des réserves foncières. La démarche, qui s'accompagne d'une distribution de sachets de graines, ne vise pas tant à préserver la biodiversité qu'à «sensibiliser la population à l'environnement et à l'entretien des espaces verts », indique Stéphanie Moncomble, à la mairie.

A proximité de la porte Montmartre, dans le 18e arrondissement de Paris, Naïma Taleb, metteuse en scène, organise des événements à vocation artistique et sociale. « Dans ce quartier que l'on dit violent, l'opération permet aux nouveaux venus de s'approprier leur pays d'accueil », avance-t-elle.

Cette passion des citadins pour les plantes sauvages ne manque pas de susciter l'ironie. « Il n'y a qu'en ville qu'on s'intéresse au sort des orties blanches », s'amuse l'une des membres du collectif Laissons pousser !

Olivier Razemon, Article paru dans l'édition du 17.08.10 de Logo-Le-Monde-N-B-.jpg

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires