Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
12 octobre 2012 5 12 /10 /octobre /2012 10:07

PAC en Zones défavorisées : les Etats veulent de la flexibilité

La réforme de la PAC doit être l'occasion d'une refonte des aides en faveur des régions dont les situations géographiques ou géologiques rendent l'agriculture difficile. Les gouvernements souhaitent garder des marges de manoeuvres.

Depuis 2005, la Commission européenne veut réformer les conditions d'octroi des aides du Fonds européen agricole de développement rural (Feader) destinées aux zones défavorisées.
Actuellement, pas moins de 140 critères différents permettent de les définir. Le commissaire à l'Agriculture a proposé en octobre 2011 de restreindre la liste à huit normes scientifiques (excès d'humidité des sols, faible profondeur d'enracinement, etc.).

    Créé en 1975  

Lundi 24 septembre, le sujet était à l'ordre du jour du conseil des ministres de l'agriculture. Dacian Ciolos a estimé que la "crédibilité" du système était mise à mal par des années de réglementations additionnées sans être revues. La présence de nombreux critères socio-économiques fait doublon avec la politique de cohésion. Ces aides ont été créées en 1975 pour permettre le maintien d'une activité agricole dans des zones côtières ou insulaires au relief accidenté. Les montagnes représentent à elles seules 16% des terres agricoles de l'UE. 12,8 milliards d'euros doivent être consacrés à ces régions sur la période 2014-2020.

En France, les régions concernées sont surtout celles du centre et du sud-ouest.
En juin dernier, les agriculteurs et élus de la Nièvre s'étaient mobilisés pour pointer du doigt les risques d'une réforme trop rapide qui priverait certaines zones de financements. "Ce truc aurait été une bombe à retardement", a souligné le vice-président du conseil général Fabien Bazin (PS) dans le Journal du Centre, après le vote d'une résolution contre la disparition annoncée des zones défavorisées. Dans le département, 1.626 exploitations sont concernées.

  "Grande subsidiarité"

Sur le principe, les Etats ont accepté l'idée d'une réforme et la mise en place de huit marqueurs "biophysiques" souhaités par la Commission. Mais l'Allemagne veut encore discuter de la définition des critères.
Les autres Etats demandent de la flexibilité afin de prendre en compte la diversité des situations nationales. La nature n'étant pas uniforme, les textes européens prévoient déjà le principe "d'affinement" de l'étendue de ces zones.
Rejoint par la Belgique, le Portugal, la Roumanie, le Royaume-Uni, et l'Espagne, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll a appelé à "la plus grande subsidiarité" possible.
Mais la Commission veut éviter que des pays cherchent par cette voie à maintenir des aides à des régions qui ont déjà surmonté les difficultés.

     Quel délai ?

La mise en place de nouveaux critères pour définir les zones défavorisées aura pour conséquence d'exclure certains territoires de la liste et, par voie de conséquence, privera ces régions d'aides européennes.
Des pays comme la France, le Royaume-Uni, l'Allemagne, l'Espagne ou la Roumanie demandent une période de transition qui pourrait durer jusqu'à 2015 ou 2016.
Les régions exclues verraient leurs versements se réduire progressivement. Mais certains Etats comme le Danemark, la Suède et la République tchèque veulent une application immédiate des nouvelles mesures.
Dacian Ciolos a rappelé que le dossier traînait depuis 2005 et qu'il était temps de passer aux actes. Mais la Commission s'est dite prête au compromis et a proposé la mise en place de paiements dégressifs, dès 2014, à hauteur de 80% du montant reçu en 2013, pour atteindre 20% en 2017. La Pologne quant à elle demande de prolonger les aides jusqu'en 2020.

Jean-Sébastien Lefebvre / Euractiv.fr . Publié le jeudi 27 septembre 2012 dans localtis

Partager cet article

Repost 0

commentaires