Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
22 juin 2012 5 22 /06 /juin /2012 10:08

L'organisme collecteur a expérimenté une nouvelle forme de contrat de professionnalisation, Prodiat, destiné aux TPE et PME avec un accompagnement sur-mesure. 1.600 contrats de ce type ont déjà été signés, avec moins d'heures de formation et un coût réduit. Opcalia y voit les prémices du futur contrat de génération que le gouvernement souhaite mettre en place.

Un contrat de professionnalisation incluant un accompagnement sur-mesure et la formation des tuteurs, spécifiquement orienté vers les très petites entreprises (TPE) et les PME. C'est ce que propose Opcalia, le deuxième collecteur français au titre de la formation professionnelle continue, à travers son contrat de professionnalisation Prodiat, développé depuis 2007. Le contrat a d'abord été mis en place à titre expérimental en région Nord-Pas-de-Calais. Il a par la suite été étendu à l'ensemble du réseau Opcalia. Objectif : aider les plus petites entreprises, qui ne disposent pas souvent de ressources humaines suffisantes, à définir leurs besoins en matière de compétences (construction de référentiels de compétences), à former les tuteurs qui vont suivre les bénéficiaires des contrats de professionnalisation et les aider à évaluer le dispositif.
Le contrat Prodiat prévoit aussi la prise en charge de l'intégralité des formalités administratives. Un point important pour des entreprises qui n'ont pas les moyens ni le temps de se consacrer à ce domaine. Le dispositif repose sur la mise en place d'un "service externe de formation externe structuré" par l'intermédiaire d'un organisme de formation architecte, un "OF architecte". "Le consultant externe aide l'entreprise à accompagner les bénéficiaires des contrats, à définir le périmètre de compétences attendu et à définir ses priorités, a expliqué Olivier Marty, directeur d'Opcalia Nord-Pas-de-Calais, à l'occasion de la présentation de ce contrat à la presse, le 7 juin 2012. Les grandes entreprises ont des services internes pour cela, nous nous avons inventé le service externe de formation externe structuré !" 1.000 contrats ont déjà été signés en 2011 et 600 nouveaux ont déjà été enregistrés au cours des quatre premiers mois de 2012. L'objectif d'Opcalia est d'atteindre 4.500 contrats Prodiat d'ici à 2013.

    5% de rupture seulement

A l'heure actuelle, 860 entreprises ont été ainsi accompagnées. Les premiers retours font apparaître de nombreux avantages par rapport à un contrat de professionnalisation : le taux de rupture est de 5% contre 10% pour les contrats classiques. Ils donnent lieu à quatre fois plus de contrat à durée indéterminée (56% contre 14% pour les contrats classiques). Ils permettent même une meilleure intégration des seniors. Les contrats Prodiat profitent ainsi à 11% des plus de 45 ans, contre 3% pour les contrats classiques. "C'est possible, ça marche, s'est félicité Yves Hinnekint, le directeur général d'Opcalia. Quand on met le paquet pédagogiquement et en matière d'accompagnement, on peut voir les progrès."
Côté fonctionnement, le système permet de diminuer largement le nombre d'heures de formation : en moyenne 320 heures de formation contre 646 pour un contrat de professionnalisation classique. Un meilleur ciblage des formations, et la définition précise des compétences nécessaires expliquent cette différence de durée de formation. "Prodiat est plus ciblé comme pour la formation continue, donc plus efficace", précise Olivier Marty. Le moindre coût du contrat n'est pas négligeable : 5.800 euros pour Prodiat pour un maximum de 500 heures de formation, contre 6.300 euros pour un contrat de professionnalisation classique. De nombreux avantages qui poussent les responsables d'Opcalia à faire la publicité de leur contrat. "Il peut tout à fait s'inscrire dans le contrat de génération que le gouvernement souhaite mettre en place, a affirmé Yves Hinnekint. On est déjà dans les starting-blocks pour faire des propositions."

Emilie Zapalski, publié le vendredi 8 juin 2012 par localtis


L'Anaf propose la création d'un "contrat de génération en alternance"
L'Association nationale des apprentis de France (Anaf) met en avant l'idée d'un contrat de génération en alternance, dans un communiqué diffusé le 7 juin 2012. Ce contrat est une réponse au contrat de génération que le gouvernement souhaite mettre en place. Il permettrait d'éviter de toucher au budget de l'alternance. Le contrat de génération en alternance se baserait sur le même principe que le contrat de génération classique mais il donnerait aux jeunes la possibilité de poursuivre parallèlement leurs études. "Ce nouveau dispositif assurerait aux jeunes embauchés en CDI une formation pratique de qualité avec un tuteur et un maintien de l'emploi des seniors", détaille le communiqué. Par cette proposition, l'Anaf souhaite aussi se positionner aussi en tant qu'interlocuteur du gouvernement pour la conférence sociale qui doit être organisée les 9 et 10 juillet prochains.
E.Z.


http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250263808477&cid=1250263800200

Partager cet article

Repost 0

commentaires