Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
2 juin 2010 3 02 /06 /juin /2010 10:01

L’accord sur le dialogue social suivi de la loi de 2009 sur le même sujet fondait le calcul de la représentativité des syndicats sur les résultats des élections professionnelles dans les entreprises. Restait à trouver une solution pour les salariés des petites entreprises dépourvus d’un système de représentation élue. La question avait été renvoyée à une négociation.

Peu après l’ouverture de cette négociation, Medef et CGPME se sont retirées, par opposition à tout système qui aurait créé un processus de représentation des salariés dans les petites entreprises, même si cette représentation était extérieure à l’entreprise.

L’Union des professions artisanales et les confédérations syndicales de salariés ont malgré cela conclu un accord qui propose d’instituer des commissions professionnelles régionales élues. Les représentants des artisans redoutent donc moins la représentation de leurs salariés que ceux de la CGPME et du Medef !

Le gouvernement, en application de la loi de 2009, devait trancher entre la proposition des uns, l’accord de l’artisanat et l’opposition des autres. Jugement de Salomon : oui à des commissions paritaires professionnelles régionales, mais… qui devront être créées par voie d’accord entre les parties, alors que l’on sait qu’une des deux parties n’en veut pas !

Chaque partie a donc critiqué la décision du ministre du travail …faisant semblant de croire que ce dernier pouvait s’aligner sur l’une seule des positions en présence.

        On a ici un double exemple du ridicule du dialogue social à la française.

D’abord le poids du virtuel dans l’imagerie patronale. « Nous ne voulons pas de représentants des syndicats dans nos PME » clament les représentants patronaux. Mais le texte négocié entre artisans et syndicalistes n’envisageait que des représentants de salariés dans des commissions paritaires territoriales, non dans les entreprises ! L’art de se faire peur ou de faire peur… Cette peur est encore plus ridicule si les patrons en question voulaient bien regarder la réalité en face :  tous syndicats réunis, combien disposent-ils de salariés aptes à les représenter dans les PME ? Et puis pour des patrons, maîtres chez eux et qui bombent le torse, n’est-ce pas douter terriblement de soi que de redouter qu’un de LEURS salariés représente ses collègues et veuille discuter avec lui ! Ridicule n’est-ce pas ?

En deuxième lieu, le projet de loi sur le dialogue social dans les PME est symbolique de la gestion du social entre le trio patronat- syndicat- Etat. Les organisations patronales critiquent avec fureur un texte que les syndicats fustigent avec vigueur. Des esprits rationnels pourraient en déduirer qu’il s’agit d’un texte équilibré entre la position des uns et celle des autres.

Allons au-delà de ce constat. Ce jeu à trois est typique d’un mode de régulation où organisations patronales et syndicales ont pris l’habitude d’en appeler à l’Etat, faute de pouvoir s’accorder à deux. Chaque divergence importante est l’occasion d’une intervention d’un Etat dont la mansuétude pour le faire est infinie.

Creusons un peu plus : les organisations patronales et syndicales savent bien que, faute d’accord, l’Etat veillera à apporter sa pierre. Le vide sera évité. Tapi sous les discordes syndicalo-patronales, l’Etat se transforme en SAMU pansant leurs blessures contractuelles, joue à l’ONU devant les menaces d’affrontements.

Et ce faisant, l’Etat s’accorde le beau rôle …que des organisations patronales qui se disent libérales s’emploient à renforcer !

Et il faut bien retourner le raisonnement. L’absence de compromis entre patronats et syndicats n’est-elle pas encouragée par l’assurance que l’Etat interviendra ? N’y a-t-il pas une relation complice entre l’incapacité des uns à s’entendre et la vivacité du troisième larron à intervenir ?

Clefs du social : mis en ligne au 27/05/2010

http://clesdusocial.com/mois-social/mois-social-10/10-negociations/loi-TPE.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires