Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
31 octobre 2011 1 31 /10 /octobre /2011 10:08

Bruxelles amorce un virage contesté, où le Fonds social européen dédié à la formation se recyclerait dans l'aide alimentaire pendant que le soutien prévu pour les salariés licenciés profiterait largement aux agriculteurs.

Déshabiller Pierre pour habiller Paul. C'est la méthode à laquelle la Commission européenne semble se livrer pour maintenir son intervention dans le champ social tout en ménageant les Etats en quête de gel budgétaire. La bataille, toujours pendante, sur l'aide alimentaire s'est fondée sur le financement contesté de ce programme par la politique agricole commune.
Or, dans ses propositions pour 2014-2020, la Commission propose de transférer cette mission au Fonds social européen (FSE), dédié à la formation et l'insertion professionnelle. Quelque 2,5 milliards d'euros seraient ponctionnés à cette fin sur les 84 milliards prévus pour le FSE. Un choix qui n'est pas du goût de tout le monde. Refusant le prélèvement opéré sur le FSE, Elizabeth Morin-Chartier, eurodéputée du PPE souhaite que ce fonds reste "l'outil d'intégration sociale par l'intégration professionnelle".
Inversement, l'utilisation faite du Fonds européen d'ajustement à la mondialisation suscite des remous. D'un montant de 500 millions d'euros annuels, cet instrument créé en 2006 est jusqu'ici dédié à l'accompagnement des personnes dont le licenciement est lié aux "modifications de la structure du commerce mondial". Il est par exemple intervenu à plusieurs reprises après les restructurations intervenues chez le constructeur automobile Peugeot en France, comme pour la fermeture d'une usine d'Unilever en République tchèque ou auprès des 2.834 salariés licenciés par la branche belge de General Motors et ses fournisseurs.

            Gatt et OMC

Dans ses propositions publiées début octobre, la Commission européenne propose d'étendre le dispositif aux agriculteurs, considérés comme "travailleurs indépendants". "On va demander au social de payer le prix des accords de libre échange signés par l'UE dans le secteur agricole", regrette Pervenche Berès, eurodéputée socialiste. Le fonds viendrait en effet en aide aux agriculteurs dont l'activité fait les frais d'accords commerciaux sciemment conclus par l'UE dans le cadre du Gatt (General agreement on tariffs and trade) ou de l'Organisation mondiale du commerce. Et la balance budgétaire penche fortement du côté des agriculteurs, qui pourraient percevoir un maximum de 2,5 milliards d'euros sur les 3 milliards prévus.
Une situation qui irrite la Confédération européenne des syndicats : "Les fonds dédiés au développement rural financent déjà des actions pour l'emploi", fait remarquer Claude Denagtergal, conseillère au sein de l'organisation, pour qui le fonds d'ajustement à la mondialisation devrait être compris dans le budget du FSE. "Mais il semble que la Commission redonne aux agriculteurs ce qu'elle retire de la PAC", poursuit-elle. Tant et si bien que les services de la Commission européenne en charge de l'agriculture pourraient prendre la main sur la gestion de ce fonds, jusqu'ici propriété de la direction générale à l'emploi.

Marie Herbet / EurActiv.fr, Publié le mardi 25 octobre 2011 par localtis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250262633244&cid=1250262627855

Partager cet article

Repost 0

commentaires