Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
8 mars 2013 5 08 /03 /mars /2013 09:28

Les femmes creusent leur sillon en agriculture

Elles représentent 25 % des chefs d'exploitation, avec une présence plus forte dans l'élevage. Les agricultrices ne se sentent pas assez reconnues. Pourtant, elles représentent un quart des chefs d'exploitation en France - elles dirigent ou codirigent 167 000 d'entre elles - et 30 % des salariés de ce secteur.

C'est l'un des enseignements du sondage de BVA pour leCrédit agricole, publié lundi 25 février.

Les deux tiers des femmes interrogées déclarent être issues d'une famille d'agriculteurs. C'est le cas d'Elise Michallet, qui exploite avec son mari une ferme d'élevage bovin dans le Rhône. Ou d'Aline Burri, qui a repris l'élevage familial de vaches montbéliardes dans le Jura. D'autres sont entrées dans le milieu en épousant un agriculteur.

« Après avoir eu mes enfants, je voulais avoir une activité. J'ai suivi une formation en agriculture et me suis lancée dans la production d'asperges en créant un atelier de traitement », explique Evelyne Margariti. Aujourd'hui, elle exploite, avec ses deux fils, 13,5 hectares d'asperges vendues sous le label

« Asperges des Landes ». Et copréside la coopérative Copadax, qui les commercialise.

     Volonté d'innovation

Souvent, les femmes revendiquent cette volonté d'innovation. Angélique Delahaye, qui souhaitait être interprète, a rejoint son mari, dans sa ferme familiale, spécialisée dans la culture « légumière ». « J'ai commencé par la comptabilité, mais finalement ce qui m'a intéressée, c'est la production hors sol des endives et des concombres. Je suis passée de 21 à 4 jours d'engrais pour les endives, et j'ai optimisé la circulation d'eau », raconte Mme Delahaye. Aujourd'hui, elle est chef d'une exploitation de 55 hectares en Loir-et-Cher, qui est venue s'ajouter à celle de son mari en Indre-et-Loire. La société qu'ils ont créée ensemble emploie 30 permanents.

Innovation toujours pour Aline Burri, qui n'a pas hésité à aller voir les pratiques de ses voisins suisses. Elle a, depuis, revu le parcellaire de la ferme, afin de mieux valoriser l'herbe et accroître l'autonomie fourragère de l'exploitation.

Elle a aussi mis en place un système d'abreuvoirs plus économe qui évite de nombreux ravitaillements, ce qui a permis de réduire d'une heure par jour le temps de travail, mais aussi la pénibilité.

Un argument de poids, alors que sa fille s'apprête à s'installer à son tour dans la ferme familiale. La moitié des sondées souhaitent voir leur fille devenir agricultrice.

Aline Burri, comme 35 % des agricultrices interrogées par BVA, produit sous le signe de la qualité. Le lait de ses montbéliardes sert à la fabrication du comté. Selon BVA, 30 % des sondées disent pratiquer la vente directe aux consommateurs et 10 % développer une activité de tourisme rural.

Principal intérêt du métier aux yeux des agricultrices : l'indépendance. Elles sont 43 % à le dire. Elles sont également 28 % à se féliciter de s'occuper des animaux. Il est vrai qu'elles sont plus représentées dans l'élevage que dans les exploitations céréalières. Enfin, elles sont 33 % à déclarer, à l'instar de Elise Michallet : « C'est une passion avant tout. La partager à deux, c'est encore mieux. »

Laurence Girard

Article paru dans l'édition du 26.02.13 Logo-Le-Monde-N-B-.jpg

Partager cet article

Repost 0

commentaires