Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
26 mai 2010 3 26 /05 /mai /2010 10:41

Jardins écolos en ville : Le 7 avril, neuf grandes villes membres du réseau d'études Plante & Cité se sont associées dans une démarche d'élaboration d'un référentiel commun de gestion écologique des espaces verts. Et pas des moindres puisqu'il s'agit de Besançon, Lille, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Orléans, Paris et Rennes. La ville de Versailles est aussi intéressée par la démarche.

Les premières conventions de partenariat ont été signées fin mars. Lorsqu'elle a été soumise au vote du conseil municipal, la démarche a généralement été acceptée à l'unanimité. Il faut dire qu'elle a su voir large : elle implique également le Centre national de la fonction publique territoriale (CNFPT), ainsi que les principales associations représentant les directeurs de jardins et d'espaces verts publics, les ingénieurs (l'AITF) et les techniciens territoriaux (l'ATTF). Par ailleurs, un gestionnaire d'espaces verts privés s'y associe, le groupe Pierre & Vacances, pour bien rappeler que ce référentiel ne concernera pas que les espaces verts des collectivités mais visera tous les espaces verts, qu'ils soient d'ailleurs publics (à Paris, les jardins, par exemple, de l'Assistance publique - Hôpitaux de Paris, l'AP-HP), privés (des bailleurs sociaux élaborent en parallèle un cadre de travail commun) ou même relevant de la responsabilité de l'Etat.

"Les plages ont bien leurs Pavillon bleu, les jardins méritent aussi qu'un label écologique soit attribué sur la base d'un référentiel technique qui reste à construire", a défendu Fabienne Giboudeaux, adjointe au maire de Paris chargée des espaces verts. Et d'énumérer les critères et axes de progrès sur lesquels il se fondera : gestion économe de l'eau, valorisation des déchets verts, réduction des pesticides, économies d'énergie, promotion des énergies renouvelables, etc. "Mais aussi la sensibilisation et l'information des habitants, un volet essentiel car ces espaces ont un fort potentiel pédagogique", a renchéri Serge Fleurence, premier adjoint au maire de Montpellier. Surtout, la démarche permettra de définir en quoi consiste concrètement une gestion écologique d'espaces verts. Elle aidera aussi à valoriser le travail des agents municipaux qui y travaillent, à renforcer une approche plus sensible et culturelle de ces espaces et à inciter leurs gestionnaires à partager entre eux leurs connaissances et leurs bonnes pratiques. "Son aspect national favorisera l'émergence d'un langage commun et devrait engendrer une émulation", a ajouté Fabienne Giboudeaux. D'ores et déjà, sa préparation stimule les réflexions et débats sur des thèmes aussi variés que l'ouverture du dispositif aux villes jumelées, la signalétique associée aux initiatives écologiques déjà mises en œuvre dans certains parcs ou la réduction des phytosanitaires dans l'entretien des cimetières, une zone sensible sur laquelle presque toutes les collectivités butent en matière de politique "zéro phyto".

D'ici fin 2010, une version finalisée du référentiel sera prête. Son périmètre, ses modalités d'application et les financements que son déploiement nécessitera seront alors mieux cernés. Une certitude : il sera libre d'accès et accessible afin de pouvoir intéresser également les plus petites communes. "Décrocher le label qui, dès la mi-2011, lui sera associé est une chose mais si la dynamique d'élaboration de ce référentiel parvient surtout à motiver en masse de petites collectivités à s'engager, le pari est à mes yeux remporté", a estimé Catherine Touchefeu, adjointe au maire de Nantes chargée des espaces verts. Reste un détail : un peu vite présentée comme une première nationale, cette initiative entre directement en concurrence avec la labellisation Espaces verts écologique (EVE) d'Ecocert. Lille, Paris et Villeurbanne ont des parcs ainsi labellisés. Et dernièrement, Mérignac s'est aussi portée candidate. "Cette nouvelle démarche n'annulera pas celle d'Ecocert, elle s'y ajoute", corrige ainsi Eric Quiquet, adjoint au maire de Lille chargé des espaces verts. Deux points semblent les différencier. "Etant créée par les villes, cette nouvelle démarche vient du terrain", insiste Fabienne Giboudeaux. Par ailleurs, elle sera financièrement accessible, alors que se faire labelliser EVE a son prix. Un second point qui méritera d'être clarifié car lorsqu'il s'agira de trouver un organisme capable de labelliser en toute indépendance les espaces verts écologiquement gérés, ce qui est prévu au printemps 2011, Ecocert devrait a priori pouvoir se porter candidat. Imposera-t-il alors les mêmes tarifs que pour le label EVE ? Réponse en 2011.

Morgan Boëdec / Victoires-Editions, publié le 07 avril 2010, sur le site de Marie Conseils

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?c=artVeille&pagename=Localtis/artVeille/artVeille&cid=1250259708398

Service des droits des femmes et de l’égalité

Partager cet article

Repost 0

commentaires