Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
19 octobre 2011 3 19 /10 /octobre /2011 09:36

La réforme de la formation de 2009 vient s'ajouter à la liste des précédentes réformes non abouties, juge l'Institut Montaigne dans un rapport très critique. Les auteurs proposent de supprimer l'obligation légale et de remettre à plat le maquis des offres.

Une réforme "en trompe-l'oeil". C'est ainsi que l'Institut Montaigne, un laboratoire d'idées créé et présidé par Claude Bébéar, qualifie la réforme de la formation professionnelle lancée avec la loi du 24 novembre 2009, dans un rapport qui propose d'"en finir avec les réformes inabouties". S'appuyant sur les études réalisées sur le sujet, comme le rapport de la Cour des comptes ou celui du Sénat, les auteurs du rapport, Pierre Cahuc, André Zylberberg et Marc Ferracci, critiquent fortement la réforme en cours. Premier point : le Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), créé en mars 2010. Si la création de ce fonds, en remplacement du fonds unique de péréquation (FUP) était censé réduire les inégalités d'accès à la formation et améliorer l'employabilité des travailleurs les plus vulnérables, "plus d'un an après sa création, les craintes liées à une complexification des circuits de financement semblent se confirmer". Autre critique : le relèvement du seuil de collecte (de 15 à 100 millions d'euros) des OPCA, qui a permis de réduire leur nombre (de 65 à 20 au 1er janvier 2012), n'induira pas forcément une économie de moyens "dans la mesure où le plafond des frais de gestion des OPCA reste inchangé".

        Remplacer le principe du "former ou payer" par des subventions

Et la loi se base toujours sur une obligation légale pour la formation, un principe de "former ou payer" fortement remis en cause par les auteurs du rapport, et considéré comme le "véritable nerf de la guerre". Cette obligation légale "revient à taxer les entreprises dont les besoins se situent au-dessous du seuil légal, et à ne donner à celles dont les besoins de formation sont importants aucune incitation à se former au-delà de ce seuil", explique le rapport. Les auteurs proposent de supprimer cette obligation légale pour la remplacer par des subventions à travers des déductions fiscales. Une cotisation sociale spécifiquement dédiée à la formation professionnelle pourrait ainsi être créée, se substituant à l'obligation légale et collectée par les Urssaf. Les rapporteurs avancent aussi l'idée d'un chèque-formation pour les demandeurs d'emploi, financé par cette cotisation spécifique. Le montant du chèque serait modulé en fonction de la "distance à l'emploi" du chômeur. "Les chômeurs présentant le plus fort risque de chômage de longue durée bénéficieraient des chèques les plus importants et d'un accompagnement renforcé vers l'emploi", détaille-ils.
Les critiques de l'Institut Montaigne se tournent enfin vers l'offre de formation, qui s'apparente à un maquis et dont la qualité n'est pas suffisamment analysée. "En 2008, l'appareil de formation comptait 58.450 prestataires, parmi lesquels 14.545 ont comme activité principale l'enseignement et la formation. Ils ont dégagé un chiffre d'affaires de 11,3 milliards d'euros, soit 9% de plus qu'en 2007, explique le rapport. Le secteur affiche donc une croissance à la chinoise qui s'explique par une offre pléthorique et incontrôlée, sans rapport avec son efficacité." Pour remédier à cette situation, les trois auteurs proposent d'évaluer et de certifier les formations, via des labels accordés par des agences, publiques ou privées.

Emilie Zapalski, Publié le lundi 3 octobre 2011 par localtis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250262495821&cid=1250262494335

Partager cet article

Repost 0

commentaires