Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
29 octobre 2009 4 29 /10 /octobre /2009 10:22

La loi sur la formation professionnelle définitivement adoptée

La loi relative à l'orientation et à la formation professionnelle tout au long de la vie a été définitivement adoptée par le Sénat le 14 octobre 2009, sans modification par rapport au texte adopté la veille par l'Assemblée nationale. 187 sénateurs ont voté pour, 131 contre.

Parmi les principales mesures de cette nouvelle loi :

La création, le 1er janvier 2010, du Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels (FPSPP), qui doit permettre de former 200.000 demandeurs d'emploi et 500.000 salariés peu qualifiés, dont les caractéristiques seront finalement définies par la convention-cadre prévue entre les organisations représentatives d'employeurs et de salariés au niveau national et interprofessionnel. La commission spéciale du Sénat sur le projet de loi avait tenté, en septembre 2009, de limiter les publics bénéficiaires de ce fonds. Autres mesures phares : la transformation du plan régional de développement des formations professionnelles (PRDF) en contrat de plan régional de développement des formations professionnelles (CPRDF). Ce document, élaboré par la région, sera signé par le président du conseil régional après consultation des départements et adoption par le conseil régional, par le représentant de l'Etat dans la région et par l'autorité académique. Les régions avaient souhaité être seules signataires de ce document mais en vain. Ce nouveau "CPRDF" devra "déterminer les objectifs communs aux différents acteurs sur le territoire régional, notamment en termes de filières de formation professionnelle initiale et continue".

Plusieurs articles sont consacrés à l'emploi des jeunes et aux contrats en alternance. Côté apprentissage, l'Assemblée nationale avait adopté le 13 octobre 2009 l'amendement proposé par le gouvernement permettant aux apprentis sans contrat d'apprentissage d'intégrer un centre de formation des apprentis pendant deux mois (au lieu de quatre au Sénat). Il s'agira d'une expérimentation limitée à un an, jusqu'au 31 octobre 2010, qui sera suivie par une évaluation, et qui se fera sur la base du volontariat.

Un délégué à l'information et à l'orientation est également créé par la loi, qui proposera les priorités de la politique nationale d'information et d'orientation scolaire et professionnelle et évaluera les politiques nationales dans ce domaine.

Le texte acte enfin le transfert du personnel de l'Association nationale pour la formation professionnelle des adultes (Afpa), chargé de l'orientation, vers Pôle emploi. Le transfert devra se faire au plus tard le 1er avril 2010.

Consultez le texte adopté : http://www.senat.fr/petite-loi-ameli/2009-2010/7.html

Emilie Zapalski, publié le 15 octobre 2009, sur le site de Localtis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/artVeille/artVeille&c=artVeille&cid=1250258980199



Marchés publics : place aux jeunes ?

L’article 28 du projet de loi ouvre la possibilité pour l’Etat, les collectivités territoriales et les établissements publics soumis au Code des marchés publics d’inclure dans leurs marchés et accords-cadres des clauses destinées à encourager l’insertion des jeunes. A titre expérimental, jusqu’au 31 décembre 2011, ils peuvent, dans les clauses d’exécution, prévoir que "pour certaines catégories d’achats et au-dessus de certains montants de marché, 5% au moins du nombre d’heures travaillées pour l’exécution du contrat" soient effectuées :

- soit par des jeunes de moins de vingt-six ans de niveau de qualification inférieur au baccalauréat,

- soit par des salariés en contrat d’apprentissage ou de professionnalisation,

- soit par des salariés embauchés depuis moins de deux ans à l’issue d’un contrat d’apprentissage ou de professionnalisation. Un décret fixera les catégories d’achats concernées et le montant à partir duquel cette disposition s’appliquera.

Cette mesure, destinée à favoriser l'emploi des jeunes, paraîtra probablement redondante à certains acheteurs : en effet, l’article 14 du code pose déjà que "les conditions d'exécution d'un marché ou d'un accord-cadre peuvent comporter des éléments à caractère social ou environnemental qui prennent en compte les objectifs de développement durable en conciliant développement économique, protection et mise en valeur de l'environnement et progrès social".

Si les acheteurs publics sont souvent réticents à insérer ce type de clauses, c’est principalement en raison des difficultés d’application qu’elles posent : comment vérifier pour des marchés de fournitures qui a travaillé pour quel marché ? Comment faire si ce type de clauses réduit notablement le nombre d'entreprises qui se portent candidates au marché ?

Reste à savoir donc quelle utilisation sera faite de ce nouveau dispositif, une fois le décret d’application paru.

Hélène Lemesle

Partager cet article

Repost 0

commentaires