Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
3 novembre 2011 4 03 /11 /novembre /2011 00:00

La Fédération nationale des associations d'accueil et de réinsertion sociale (Fnars) publie les résultats d'une enquête sur "Les jeunes en difficultés sociales face à l'école et l'emploi, selon l'observation des travailleurs sociaux".

L'étude a été réalisée auprès de 229 structures d'accueil - centre d'hébergement et de réadaptation sociale (CHRS), centres d'hébergement d'urgence, accueils de jour, structures d'insertion par l'activité économique... -, qui ont assuré l'accompagnement social de 12.665 jeunes en 2010. Parmi ces derniers, 45% avaient de 18 à 21 ans, 55% de 22 à 25 ans et 40% étaient des femmes. Comme son intitulé le laisse entendre, l'étude a été servie non pas par les jeunes eux-mêmes, mais par les travailleurs sociaux qui les accompagnent. Elle décrit la situation observée au début de l'accompagnement.
Plusieurs caractéristiques récurrentes se dégagent des résultats.

- Tout d'abord, près d'un tiers des jeunes accueillis (31,5%) a quitté l'école avant 16 ans et 58% sont sortis du système scolaire sans aucun diplôme. Les bacheliers et au-delà ne représentent que 10,5% des jeunes de l'échantillon, alors qu'ils constituent 71% de la tranche d'âge en population générale.
- L'emploi est un autre facteur très discriminant : 56,4% des jeunes accueillis n'ont jamais travaillé, tandis que 43,6% ont déjà une expérience professionnelle. Pour ceux qui sont dans ce second cas de figure, la durée d'emploi est toutefois relativement courte : seuls 14,8% d'entre eux ont travaillé plus d'un an, tandis que 28,2% ont travaillé de 4 à 12 mois et 20,4% moins de trois mois (l'information sur la durée des périodes travaillées étant par ailleurs inconnue des travailleurs sociaux dans 36,6% des cas). Lors du déclenchement de l'accompagnement social, 39,6% de jeunes étaient demandeurs d'emploi non inscrits à Pôle emploi et 26,4% étaient demandeurs inscrits, tandis que 15% occupaient effectivement un emploi.
- En termes de revenus, près des deux tiers des jeunes accueillis (63,6%) ne disposent d'aucune ressource, 12,4% disposent d'un salaire, 7,4% d'allocations chômage, 5,9% du RSA socle ou activité, 5,3% d'une allocation de formation et 5,1% d'une allocation Civis.

- Enfin, l'étude montre que, parmi les motifs principaux ayant déclenché l'accompagnement social, figurent la rupture familiale (30,6% des cas), l'absence d'hébergement ou de logement (21,3%), l'absence de ressources (19%), l'arrivée en France (4,2%), ainsi que le chômage et la perte d'emploi (3,7%).
La Fnars en tire la conclusion que "la trilogie 'échec scolaire - manque de soutien familial - absence de ressources' est mise en évidence par l'enquête comme un frein très fort à l'insertion". Elle estime également que "le nombre de demandeurs d'emploi non inscrits à Pôle emploi est symptomatique de la négligence dont fait preuve la société à l'égard de ses jeunes". Elle rappelle par conséquent ses propositions consistant à combler les "trous" de la prise en charge, à intensifier l'accompagnement sur mesure et à systématiser le principe de la "nouvelle chance" pour les jeunes en échec. 

Jean-Noël Escudié / PCA, Publié le mercredi 19 octobre 2011 par localtis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250262599486&cid=1250262591981

Partager cet article

Repost 0

commentaires