Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
21 septembre 2010 2 21 /09 /septembre /2010 10:23

Contrat d’autonomie :

pour tenter de masquer leur échec cuisant, Fadela Amara en change les objectifs.

Lors de son audition par la Commission des Affaires Économiques de l’Assemblée Nationale, la Secrétaire d’État à la Ville, Fadela Amara, est revenue sur le Contrat d’Autonomie dans des termes qui ne peuvent qu’interroger  ”Parmi toutes les mesures que nous avons prises, je veux surtout insister sur celle, pragmatique et efficace, que constitue le contrat d’autonomie. Reposant sur un partenariat public-privé, ce dispositif offre aux jeunes, en particulier à ceux qui étaient les plus éloignés de l’emploi et échappaient aux dispositifs d’insertion existants, une formation qualifiante ou un accompagnement dans leur insertion professionnelle. Après un démarrage difficile, plus de 32 000 jeunes ont bénéficié de ces contrats, dont 4 600 ont abouti à un emploi stable ou à une formation qualifiante, ou ont constitué une aide à la création d’entreprise.”

Les chiffres annoncés par la Secrétaire d’État sont accablants pour ce programme : 14,72% des jeunes ayant bénéficié de ces contrats ont atteint l’objectif qui leur était fixé. Même si certains contrats sont encore en cours, les résultats sont loin, très loin, des attentes.

Alors la Secrétaire d’État va changer les attentes en affirmant, froidement, pour justifier qu’il s’agit bien d’une réussite, que celle-ci se mesure aussi, surtout, à sa capacité à “ faire découvrir d’autres perspectives que le repli communautaire, la revendication d’une non-appartenance à la France et le rejet de nos valeurs“.

“Quant au contrat autonomie, si souvent décrié, c’est une réussite : grâce à un accompagnement individuel de six mois, le jeune peut définir un projet professionnel et préparer son entrée dans le monde de l’entreprise. Son conseiller peut l’aider à travailler sur son histoire personnelle, à valoriser ses compétences, à affronter un entretien d’embauche. On aboutit à des résultats difficilement chiffrables, mais extrêmement importants. Un contrat autonomie, surtout s’il débouche sur un emploi, peut changer la destinée d’un jeune, lui faire découvrir d’autres perspectives que le repli communautaire, la revendication d’une non-appartenance à la France et le rejet de nos valeurs.”

Il est, incontestablement, très utile, de faire découvrir à des jeunes qui n’en sont pas familiers les valeurs de la République, mais ce n’était, en rien, l’objet du Contrat d’autonomie qui n’a prévu qu’un objectif, l’accès à l’emploi ( ou à une formation qualifiante, ou encore à une création d’entreprise), alors que dans cette déclaration, Fadela Amara en fait un objectif second et non plus l’objectif même du dispositif.

Comment ne pas être étonné que si  l’objectif était celui qu’affiche aujourd’hui Fadela Amara, celui-ci n’ait absolument pas été mentionné dans le cahier des charges, qu’aucun critère d’évaluation n’ait été prévu et surtout que l’essentiel de ces contrats aient été confiés à des entreprises de travail temporaire (où à leurs filiales), dont on ne peut pas croire que la formation citoyenne soit au cœur de leurs compétences ?

Cette nouvelle tentative de brouiller les cartes, faisant suite à un jeu de chiffres tentant de masquer les résultats désastreux d’un programme fort coûteux,  ne trompera pas grand monde, et ressemble fort à un chant du cygne, en attendant le remaniement ministériel, annoncé et attendu.

Michel Abhervé, dans Alternatives Economiques du 17 septembrelogo alternatives économiques

http://alternatives-economiques.fr/blogs/abherve/2010/09/15/contrat-dautonomie-pour-tenter-de-masquer-leur-echec-cuisant-fadela-amara-en-change-les-objectifs/

Compte rendu intégral sur http://www.assemblee-nationale.fr/13/cr-eco/09-10/c0910081.asp#P3_47

Partager cet article

Repost 0

commentaires