Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
2 mars 2011 3 02 /03 /mars /2011 10:30

 Le Chômage des jeunes : « Peut-on parler de « génération sacrifiée » ?

Par Emmanuel Sulzer du Cereq

« Les études du Céreq offrent une vision complète du processus d’insertion des sortants du système éducatif. Elles s’appuient en effet sur des enquêtes réalisées auprès de 30 000 jeunes sur les 700 000 dans ce cas une année donnée. Ce regard porté sur les conditions d’insertion d’une génération complète de jeunes montre qu’il n'y a pas un problème, mais des problèmes d'insertion des jeunes qui appellent des réponses spécifiques. La qualité de l’insertion varie notamment selon le niveau d’étude, la région et le lieu de résidence, le genre, ou encore le réseau social d’appartenance. Les « sans diplômes » restent les vrais sacrifiés face à l’emploi et à la conjoncture

 Si l’on prend en compte tous les sortants en 2007 du système scolaire interrogés, soit trois ans après leur sortie :

- 60 % environ connaissent un parcours d’accès rapide et durable à l’emploi ;

- 16 % se stabiliseront dans un emploi, mais plus tardivement ;

- en revanche, un quart des jeunes va connaître un parcours d’insertion plus difficile, marqué par une inactivité prolongée, le retour en formation ou le chômage, qui peut survenir même à l’issue d’une première expérience d’emploi.

Il s’agit d’une population particulière, celles des jeunes sans diplôme. Sortir sans qualification (échec au CAP ou au bac par exemple) demeure, encore et toujours, le facteur le plus déterminant des difficultés d’accès à l’emploi. Cette population connaît des difficultés durables. Elles sont souvent aggravées par d’autres facteurs : être une femme, être issu d’une formation tertiaire, ou issu de l’immigration ou encore d’un quartier classé en ZUS (Zone urbaine sensible)  … Pour les jeunes diplômés du supérieur, ces difficultés existent. Mais elles restent temporaires dans la grande majorité des cas.

En analysant le processus d’insertion des jeunes sur trois ans, les enquêtes permettent de relativiser le constat abrupt d’une dégradation irrémédiable des conditions d’insertion.

D’abord, l’emploi des jeunes sur-réagit à la conjoncture. Il n’est donc pas surprenant que la crise touche en priorité cette population. Ensuite, les premiers mois de la vie active ne permettent pas d'anticiper la suite du parcours d’insertion. Depuis trente ans, la France applique une flexibilité générationnelle en faisant des jeunes (et des seniors) les variables d’ajustement de l’emploi en entreprise. Il n'est donc pas étonnant qu'en période de crise économique, les jeunes entrants sur le marché du travail restent en dehors de l'emploi.

Enfin, les premiers emplois occupés par les jeunes sont très massivement des CDD (sept cas sur dix). Mais cette entrée sur le marché du travail avec un statut précaire permet néanmoins une insertion plus rapide. Le premier emploi est en général trouvé en deux mois. Ensuite, le taux de CDI augmente très régulièrement avec le temps. Deux tiers des jeunes sont concernés après trois ans de vie active.

L'insertion des jeunes reste donc difficile, mais peut-être pas autant que l’on s’accorde à le penser, ou du moins pas pour tous. »

        Précision

Le taux de chômage des jeunes doit être interprété avec précaution. Il correspond en effet à la proportion de chômeurs parmi les jeunes actifs, c'est-à-dire disposant d'un emploi ou en recherchant un. La proportion de chômeurs parmi la classe d'âge allant de 15 à 24 ans est de 8,4%, non de 23%.

article mis en ligne le 27/01/2011  dans « Clés du social »

http://www.clesdusocial.com/mois-social/mois-social-10/03-emploi/Jeunes-et-emploi-.htm

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires