Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 09:42

L'économiste lillois de la post-croissance signe un petit ouvrage remarqué en France sur la recherche d'un mode de développement alternatif au modèle dominant, qui créerait davantage d'emplois sans épuiser les ressources naturelles et en certifiant l'équité sociale.

Il pense qu'un monde meilleur est possible et il prétend en faire la démonstration dans son dernier ouvrage. Jean Gadrey est professeur émérite à l'université de Lille I, membre du conseil scientifique d'ATTAC, publie dans Alternatives économiques (1) ou Politis et participa activement à la commission Stiglitz sur la mesure de la croissance, rapport remis au chef de l'État en 2008.

- Peut-on résumer votre pensée en affirmant que la croissance n'est pas la solution, mais un problème ?
« De plus en plus d'économistes en font la démonstration. Dans les débats, on nous pose la question : "A-t-on encore vraiment besoin de croissance ?" Dans les pays riches, la poursuite de la croissance n'améliore plus le bien-être. La production quantitative de richesses matérielles aggrave de surcroît la crise écologique en épuisant les ressources naturelles. On pense aujourd'hui que la croissance fait l'emploi, assure les retraites et la protection sociale mais c'est de moins en moins vrai. Même pour la crise écologique, on parle de croissance... mais verte ! Je pense au contraire que la croissance est devenue un facteur de crise, une menace pour la planète et un obstacle au progrès. Attention, je ne suis pas pour la décroissance, mais pour une autre croissance, éco-compatible et plus solidaire. »

- Une autre croissance est-elle vraiment possible ?
« Bien sûr. C'est parce que nous ne savons pas l'imaginer collectivement que nous renonçons à la concevoir. Par exemple, une agriculture moins intensive, moins productiviste permettrait de créer entre 30 et 40 % d'emplois supplémentaires. La Confédération européenne des syndicats explique qu'une réduction de 30 % des gaz à effets de serre en 2020 dans le seul secteur des transports correspondrait à 4,5 millions d'emplois en moins dans la construction automobile mais à 8 millions d'emplois en plus dans le secteur des transports en commun. En réalité, une baisse de productivité peut résorber le chômage par la création d'emplois de la durabilité. » 

- Si vous l'estimez économiquement souhaitable, un retour en arrière est-il techniquement possible ?
« C'est bien sûr une question politique. Le principal apport d'une post-croissance est d'améliorer la qualité de la vie. Tous les registres de la relation sociale sont ramenés à des échanges marchands. C'est ce que dit Tim Jakson dans son dernier ouvrage, La Prospérité sans croissanceet c'est ce que disait Ivan Illich il y a trente-cinq ans dans La Convivialité. Privilégier le mieux-être à l'avoir plus n'est pas incompatible avec la récession économique. Prenons un seul exemple. Les profits distribués aux actionnaires des grandes entreprises cotées ont pris une telle ampleur que cela pèse sur l'investissement des entreprises. En 2009, année sociale noire, d'après l'INSEE, plus de 90 milliards ont été distribués aux actionnaires en France, c'est trois fois plus qu'il y a quinze ans et c'est 4,5 points de produit intérieur brut alors qu'on cherche désespérément deux points de PIB pour les retraites. En clair, la croissance des profits des actionnaires devient un facteur de récession et l'ensemble du système produit un accroissement des inégalités sociales. »

Retrouvez Jean Gadrey sur son blog d'Alternatives économiques : www.alternatives-econmiques.fr/blogs/gadrey.logo alternatives économiques

PAR YANNICK BOUCHER, pour la Voix du Nord, vendredi 26.11.2010

 

Partager cet article

Repost 0

commentaires