Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
21 décembre 2011 3 21 /12 /décembre /2011 09:38

Inlassablement, les responsables de clusters sont en quête de solutions pour financer l'innovation industrielle. Présent le 3 novembre lors d'une conférence à Nantes consacrée à ce sujet, le préfet des Pays-de-la-Loire revient sur les différences entre les modèles français et allemand.

Localtis : en Allemagne, le financement des pôles de compétitivité s'appuie fortement sur les banques régionales propres à chaque Länder. Pensez-vous que la France devrait s'en inspirer ?

Jean Daubigny : Rien n'est à exclure. Nous avons déjà des banques qui ont une vocation régionale accentuée, mais tout dépend ensuite de leur engagement en ce sens. En juillet dernier, je me suis adressé à elles pour traiter un dossier. Elles m'ont renvoyé à leur échelon central.
Par ailleurs, nous n'utilisons pas assez la Banque européenne d'investissement. J'ai ma part de responsabilité car les gestionnaires de la BEI demandent aux préfets de mieux faire connaître leurs services. Je retiens enfin que les entreprises veulent une synthèse des solutions adaptées, car elles n'ont pas le temps de passer en revue tout ce qui est disponible sur le marché.

L : Pourquoi la France ne profite-t-elle pas plus des initiatives de financement des PME mises en place par l'UE ? Aujourd'hui, seules le Languedoc-Roussillon et l'Auvergne ont mis en place l'outil Jeremie
J.D : Dans les Pays-de-la-Loire, l'initiative Jeremie est sur la table depuis plusieurs années. J'ai proposé aujourd'hui au conseil régional de reprendre une offre que j'avais présentée il y a trois ans, mais qui n'avait pas abouti.

L : La France dénonce souvent la lourdeur des contrôles des dépenses européennes, alors que l'Allemagne semble s'y plier sans froncer les sourcils… Là encore, est-elle mieux préparée ?

J.D : Je ne voudrais pas tomber dans les caricatures mais nous faisons face à un problème culturel. Comme disait Churchill : en Angleterre, tout ce qui n'est pas interdit est permis, en Allemagne, tout ce qui n'est pas permis est interdit, en France tout ce qui est permis ou interdit se fait.
On renâcle devant les contrôles en France. Il y a une réflexion à avoir là-dessus. En Allemagne, il y a une forme d'auto-contrôle, avec 2% à 4% des crédits mis à disposition utilisés pour effectuer un reporting précis et trimestriel.

L : Certains responsables de clusters regrettent la sous-consommation des fonds régionaux européens, alors que leurs besoins de financement sont importants. Comment expliquez-vous ce phénomène ?

J.D : Les problèmes d'engagement que nous avons en Pays-de-la-Loire tiennent au fait que les porteurs de projets ne bouclent pas leurs plans de financement dans les temps qu'ils avaient annoncés. Ils déposent de plus des projets en ne s'assurant pas des contreparties nationales. Les différentes parties prenantes doivent mûrir davantage leurs demandes.
Par ailleurs, les fonds européens ne peuvent pas être versés sans justification. L'un des principaux cauchemars de mes services, c'est d'obtenir dans les quatre derniers mois de l'année toutes les factures nécessaires. Nous devons réclamer sans cesse des pièces pour avoir des dossiers complets.

Beaucoup de régions estiment qu'il serait plus simple et plus logique de leur confier directement la gestion des fonds européens…

C'est un débat démocratique, actuellement ouvert. La région expérimentale dans ce domaine est l'Alsace, mais elle n'a pas les meilleurs résultats en termes de consommation de fonds européens (la région occupe le 10e rang sur 22, ndlr). Je ne dis pas qu'il y a une mauvaise gestion de la région, je me demande d'ailleurs si d'autres acteurs ne sont pas en cause. Mais le choix de l'autorité gérant les fonds européens doit être tranché de manière pragmatique, pas idéologique.

Propos recueillis par Marie Herbet / EurActiv.fr, publié le lundi 7 novembre 2011 parlocaltis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250262687719&cid=1250262676129

Partager cet article

Repost 0

commentaires