Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
2 février 2013 6 02 /02 /février /2013 10:11

Groupement d'employeurs et service de remplacement pour agriculteurs (07)

Parmi les difficultés auxquelles sont confrontés les agriculteurs, les besoins d’aide en main d’œuvre lors des fortes périodes d’activités ou de remplacement ne sont pas les moindres. Pour y remédier, un groupement d’employeurs et un service de remplacement ont été créés en 2010. Gérés par les agriculteurs, ces deux services ont été initiés par la communauté de communes de Berg et Coiron en Ardèche méridionale et la chambre d’agriculture.

Créée en 2004, la communauté de communes de Berg et Coiron (14 communes, 9.085 habitants) s’est d’emblée attachée à définir la place de l’agriculture et de ses besoins sur le territoire. Une liste d’actions à mettre en œuvre a été établie, dans laquelle figurait la création d’un groupement d’employeurs et d’un service de remplacement. Ces projets sont lancés par la communauté avec deux principaux objectifs. "Il s’agit d’une part de fournir un service qui améliore les conditions de travail des agriculteurs en leur permettant par exemple de partir en vacances ou d’exercer des responsabilités syndicales ou politiques", indiquent Jean-Paul Roux, président de la communauté de communes, et Emmanuel Fitte, chargé de missions Agriculture. "D’autre part, de faciliter l’embauche de personnel, si possible des jeunes qui auraient vocation à s’installer sur le territoire, pour perpétuer l’activité agricole", complète Jean-François Crozier, vice-président chargé de l’agriculture.

       Agriculteurs et chambre d’agriculture impliqués dans les projets

Le projet de création d’un groupement d’employeurs et d’un service de remplacement démarre en 2008 sous l’impulsion de la communauté et avec l’expertise de la chambre d’agriculture. Ensemble, elles engagent le dialogue avec les exploitants agricoles du territoire et leur adressent un questionnaire pour identifier les services dont ils ont besoin. Ensuite, plusieurs réunions sont organisées afin d’expliquer aux agriculteurs les statuts des deux futures associations qui seront chargées de mettre en œuvre les services, leur fonctionnement et une évaluation des participations financières que devront verser les agriculteurs employeurs.

     Un bureau commun pour faire fonctionner les deux associations

A l’été 2010, les deux associations sont en place. L’une représente le groupement d’employeurs et se charge des compléments de main d’œuvre nécessaire lorsqu’un agriculteur fait face à un supplément d’activité, tandis que l’autre assure l’organisation et la gestion du service de remplacement sur une exploitation quand l’exploitant prend des congés ou doit s’absenter. Le fonctionnement des deux associations est pris en charge par un bureau commun qui assure toute la partie administrative : traitement des demandes des agriculteurs, gestion des plannings qui changent sans cesse, recrutement des salariés, production des fiches de paie, enregistrement des règlements des employeurs… Comme dans toute association, ces missions sont assurées par le président, le trésorier et le secrétaire épaulés par une salariée à temps partiel pour mener à bien les tâches administratives. Les subventions versées à ces deux associations permettent de diminuer la participation finale des agriculteurs. Ainsi, la communauté de communes soutient les deux services à hauteur de 2.500 euros chacun. Des aides à la création de poste versées par la région Rhône-Alpes, cumulées aux réductions de charges accordées par l’Etat et au soutien spécifique du conseil général sur les remplacements, permettent aux agriculteurs de bénéficier d’un tarif limité lors de l’intervention sur leur exploitation des salariés des deux associations.

    Premiers enseignements

"Nous avons sous-évalué l’investissement en temps et en énergie nécessaire pour faire fonctionner ce projet", reconnaît le vice-président chargé de l’agriculture, agriculteur lui-même devenu président du groupement d’employeurs et du service de remplacement. Le temps de travail de la secrétaire, embauchée pour 4 heures par semaine, est déjà passé à 8 heures. Au-delà, les difficultés rencontrées sont de trois ordres. D’abord la difficulté d’embaucher des personnes compétentes. Notamment pour l’élevage. "Nous espérions trouver des salariés en attente de monter leur propre exploitation qui se seraient installés ici, indique l’élu. La qualité et la compétence des salariés sont le moteur du service. Même si la viticulture, autre grande activité agricole du territoire, pose moins de difficultés en termes de recrutement. Ensuite, le principe du remplacement ne va pas forcément de soi : l’acceptation par des employeurs, habitués à travailler le plus souvent seuls, de salariés qui n’ont pas les mêmes habitudes professionnelles. Enfin, il faut se mettre en conformité avec des réglementations assez complexes qui, à force de surprotéger pour éviter les risques, en deviennent ubuesques."

        Les services ont prouvé leur utilité

Deux ans après le lancement, et en dépit de ces difficultés les services fonctionnent et prouvent leur utilité. Trois salariés embauchés en 2011 ont produit un total de 380 jours de travail. Ce chiffre va augmenter en 2012, notamment pour des remplacements de congé maternité. Sur les 20 agriculteurs qui ont adhéré dès le départ aux services des associations, seuls deux n’ont pas renouvelé leur adhésion pour des raisons personnelles, tandis que deux autres ont adhéré en 2102. "Nous avons eu aussi une bonne surprise, constatent les membres du bureau des deux associations : le service a été utile au remplacement de femmes en congés maternité, nous n’y avions pas pensé quand nous avons lancé le projet."

Victor Rainaldi pour les sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info, publié le lundi 14 janvier 2013

 

Contacts

Communauté de communes Berg & Coiron

Hôtel Malmazet BP 37, 07170 Villeneuve de Berg , tél. : 04 75 94 07 95
Nombre de communes : 14, Nombre d'habitants : 9 085, commune la plus peuplée : Villeneuve de Berg , 2 944 hab.

Crozier Jean-François, Vice-président chargé de l'agriculture

Fitte Emmanuel, Chargé de mission Agriculture, tél. :04-75-94-07-98, efitte@bergetcoiron.fr

Partager cet article

Repost 0

commentaires