Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
26 octobre 2010 2 26 /10 /octobre /2010 09:49

Le monde associatif de l’insertion et de lutte contre l’exclusion est très divers. Des associations sont animées principalement par des bénévoles et alimentées de dons privés, certaines interviennent sur des missions à caractère public avec des professionnels avec une forte dépendance des subventions, d’autres enfin ne dépendent pas que de financements publics, elles assurent également leur existence par une activité économique s’appuyant sur des professionnels avec un statut d’entreprise intervenant dans la secteur marchand. Ces structures associatives ou non sont toujours des petites entreprises, le plus souvent fédérées par des réseaux nationaux

Toutes ces structures sont très liées à leur environnement local, aux collectivités territoriales et aux aléas des politiques publiques. Elles jouent de fait un rôle d’amortisseur social en face des limites et carences des politiques publiques dans l’accueil et l’accompagnement des personnes les plus en difficulté.

Leur finalité est la lutte contre l’exclusion et la pauvreté. Malgré des types d’interventions différentes, on note pour plusieurs d’entre elles, depuis ces dernières années, une diversification de leurs actions, une évolution de leur professionnalisme, une volonté de ne pas rester enfermé dans une approche d’urgence ou caritative, y compris dans des grands mouvements comme Emmaüs France, les Resto du cœur, le Secours catholique ou ATD Quart Monde. Ces organisations ont crées des activités d’insertion professionnelle comparables aux structures d’insertion par l’activité économique (SIAE)

Les associations et leurs grands réseaux nationaux  sont peu ou pas coordonnés entre eux. Leur existence et leurs activités sont encore méconnues du grand public et des acteurs socio économique et politique du pays.

Les mondes de l’insertion, du syndicalisme et de l’entreprise ne peuvent s’ignorer. Ils ont besoin de  se connaître et se reconnaître pour donner plus d’efficacité à leurs actions. Les expériences menées ont démontré par la suite l’utilité de cette approche, y compris pour le monde patronal et syndical.

Le Conseil économique et social a relancé en 2003 la dynamique de la lutte contre l’exclusion en suscitant une coordination des acteurs et des actions. « L’accès de tous, aux droits de tous, par la mobilisation de tous », titre le rapport de Didier Robert, qui a été adopté à l’unanimité. Ce rapport qui engage tous les acteurs est toujours un guide pour l’action. Le Conseil national de le lutte contre l’exclusion (CNLE), instance de consultation publique issue de la loi Aubry de 1998, a élargi en 2003 son champs aux partenaires sociaux. Des interventions communes entre la CFDT et des associations nationales ont également permis de peser positivement sur la prise en compte des structures d’insertion dans le plan de cohésion sociale porté par le ministre Borloo.

Cette dynamique partenariale s’est approfondie en 2006 par la construction d’échanges réguliers pour parvenir à de constats partagés et des recommandations communes entre l’ensemble des partenaires sociaux et le collectif inter associatif Alerte contre l’exclusion. Ces échanges se sont poursuivis au sein du Grenelle de l’insertion et dans la concertation élaborant le RSA. Depuis 2009, les travaux avec Alerte ont repris. Les travaux s’appuient sur la mise à plat des pratiques professionnelles et associatives des travailleurs sociaux, des conseillers d’insertion, des « encadrants », des bénévoles, des syndicalistes et des employeurs.

Le secteur associatif d’insertion n'est pas assez unifié pour peser à la hauteur de son rôle social et économique. Des fédérations ou unions jouent cependant un rôle important, telles la FNARS, l'UNIOPSS, le Coorace. Le collectif Alerte réunit de nombreuses associations et des organisations patronales et syndicales pour faire pression auprès des pouvoirs publics. Enfin le Collectif de 31 associations unies mène campagne en faveur de la lutte contre l'exclusion. C'est ainsi que "les 31 associations unies" tirent la sonnette d’alarme et veulent rappeler au Gouvernement ses responsabilités  envers les personnes sans abri et mal logées. Elles tiennent une conférence de presse le jeudi 21 octobre 2010 à 11h

Il est  constamment  obligé de s’adapter au contexte. Sa survie dépend de sa capacité à innover, à démontrer son utilité pour sortir des individus de leur stigmatisation et de l’exclusion. Il a fait naître dans son histoire de nouvelles activités et nouveaux emplois dans les domaines de l’environnement et du traitement des déchets.

Ce secteur que l’on retrouve largement dans l’économie sociale et solidaire tend non sans mal à se structurer. Paradoxe, son soutien est toujours posé, alors que pour répondre à  la crise de l’emploi ce secteur devrait massivement être soutenu.

A l’initiative de Claude Alphandery, une réflexion publique est ouverte pour faire évoluer ce secteur. http://www.lelabo-ess.org

Quatre grands types d’associations :

- les mouvements « droits de l’homme » et caritatifs qui centrent leurs actions sur l’accès aux droits fondamentaux (alimentation, vêtements, logement, hébergement, culture,  urgence, citoyenneté, ;..) Ce sont les plus connus : Secours Populaire, Cimade, Croix Rouge, ATD, FNARS, Restos du Cœur..,

- les structures d’insertion par l’activité économique (marchande ou non marchande) qui socialisent ou resocialisent par le travail, sur des périodes plus ou moins longues,   des personnes exclues du marché de l’emploi

- le secteur social qui intervient principalement  dans l’accompagnement social et la réparation sur le plan de la santé, l'alphabétisation , l’illettrisme, sorties de prison, ruptures familiales, addictions..

- les associations de soutien et d’intermédiation, elles apportent un accueil, un accompagnement pour retrouver un emploi ou une ingénierie locale des actions. Il s’agit notamment du mouvement national des chômeurs et des précaires (MNCP), de Solidarités Nouvelles face au Chômage, des missions locales et des Paio, mais aussi des associations d’intermédiation et de coordination comme Transfer, les groupements d’employeurs pour l’insertion et la qualification, les Plans locaux pour l’insertion et l’emploi  (PLIE)

publié par Clefs du social, le 19 octobre 2010

http://clesdusocial.com/mois-social/mois-social-10/15-societe-civile/association-insertion.htm

Partager cet article

Repost 0

commentaires

OXYGENE A.I. 29/10/2010 12:14


Bonjour, je viens de créer un blog pour notre AI et je souhaite rejoindre d'autres Associations d'Insertion pour échanger sur nos problématiques. Donc je m'conne à votre Newsletter.
Cordialement
Martine M.