Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
10 février 2011 4 10 /02 /février /2011 11:32

Une étude détaille tout l'intérêt des "initiatives économiques solidaires" prises par certains jeunes. Encore faut-il que les collectivités territoriales apprennent à faire confiance à ces entrepreneurs de moins de trente ans.

Un cabaret culturel ouvert en rase campagne auvergnate, deux boutiques de chocolat équitable à Paris, une coopérative de services à domicile en Seine-Maritime, une SARL de nettoyage écologique en banlieue bordelaise… Vingt-neuf "initiatives économiques solidaires" menées par des jeunes ont été scrutées à la loupe, à l’initiative du Réseau des territoires pour l’économie solidaire (RTES). Son étude, présentée mardi 14 décembre à Paris, souligne tous les avantages que ces jeunes entrepreneurs sociaux peuvent apporter à leurs territoires ; elle indique aussi comment les collectivités locales peuvent les encourager.
L’ouvrage, intitulé Jeunes et initiatives économiques solidaires, permet déjà de découvrir plusieurs traits communs à ces entreprises sociales. Si elles ne se rattachent pas toujours explicitement à l’économie sociale et solidaire (ESS), beaucoup oeuvrent pour l’environnement et s’efforcent de fonctionner de manière souple et démocratique. La plupart sont aussi fortement ancrées à leur territoire, qu‘elles y trouvent leurs clients, leurs fournisseurs, leurs soutiens financiers ou même leurs copilotes.

     Réticences

De fait, la plupart des entreprises observées ont décroché un soutien précieux de collectivités territoriales et en premier lieu de leur région. Cependant,"la volonté de nouer des liens avec les pouvoirs locaux ou avec les organisations de l’ESS qui habite les porteurs [de projet] s‘affronte assez fréquemment, en tout cas dans un premier temps, à des réticences", rapportent les auteurs. De plus, les municipalités et les intercommunalités ont été peu nombreuses à soutenir les projets étudiés. "La créativité économique solidaire n’est pas, ou pas encore, intégrée par la grande majorité des collectivités locales comme un facteur de développement qui compte", note l‘étude.
Ces vingt-neuf initiatives s’avèrent pourtant précieuses pour leurs territoires. Nombre d’entre elles sont novatrices, et apportent des biens ou des services utiles aux habitants et à l‘environnement, tout en créant des emplois. Beaucoup offrent aussi du lien social, notamment en proposant des lieux de rencontre à leurs riverains.

      Faire "davantage confiance"

Mais comment faciliter cet entrepreneuriat social chez les jeunes ? Pour Henri Arévalo, vice-président du RTES, l’essentiel pour les élus est de faire "davantage confiance aux jeunes". Il importe également "d’adapter [les] dispositifs encourageant les entreprises solidaires". La durée des accompagnements mériterait notamment, selon Henri Arévalo, d’être rallongée. L’ouvrage du RTES avance encore d’autres suggestions : former "les porteurs à la réponse à appel d’offres ou appel à projets" ou encore "favoriser les formations visant à développer l‘entrepreneuriat des jeunes dans l‘ESS"
L’une des dernières initiatives prises par Marc-Philippe Daubresse au ministère de la Jeunesse et des Solidarités actives devrait également encourager les jeunes à créer leur entreprise sociale. Lancé en octobre, le fonds Jeun’ESS doit ainsi être doté de 1,2 million d’euros par l‘Etat et des acteurs de l‘ESS. Piloté par l’Avise, il doit notamment soutenir les entreprises, par appels à projets. Les candidatures pourraient bien affluer : d‘après un sondage mené parCSA en janvier 2010, 62 % des jeunes seraient prêts à créer leur propre entreprise sociale.

Olivier Bonnin, Publié le jeudi 16 décembre 2010 par localtis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&cid=1250260929065&jid=1250260941644

j0356722.gif

Partager cet article

Repost 0

commentaires