Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
18 octobre 2010 1 18 /10 /octobre /2010 15:01

Le petit bourg de Combaillaux, près de Montpellier, a choisi une voie originale pour épurer les eaux usées : il expérimente depuis six ans le lombrifiltre, un procédé inédit en France, qui utilise des vers de terre. L’homologation ne devrait plus tarder… 

A la fin des années 1990, la commune de Combaillaux comptait mille habitants et disposait d’un réseau d’assainissement autonome, avec une petite station d’épuration qui arrivait en fin de vie. Différentes solutions de remplacement furent étudiées avec le conseil général de l’Hérault. La plus classique consistait à créer une station d’épuration sur lit bactérien. Mais ce type d’installation produit des déchets polluants, les fameuses boues d’épuration, dont personne ne sait quoi faire. Daniel Floutard, le maire de Combaillaux, a souhaité tester un système utilisé au Chili, dans une commune près de Valparaíso, où les eaux usées sont épurées sur un substrat peuplé de vers de terre. Le système semblait bien fonctionner mais aucune étude scientifique n’avait été menée.

La lombristation, pilote pour les petites communes

Grâce au soutien financier du conseil général, de l’agence de l’eau et de l’Union européenne, la commune de Combaillaux s’est lancée dans la recherche-développement. Une première expérimentation fut mise en place avec des chercheurs de l’Institut national de la recherche agronomique (INRA). Tout se passa très bien, les eaux domestiques étaient épurées par les vers de terre (lombriciens) aussi efficacement que par le lit bactérien. En 2005, une station d’épuration mixte – dimensionnée pour 2.200 équivalent-habitants – est construite, pour un coût d’un million d’euros financé à 54% par le conseil général, 32% par l’Europe, et le reste par la commune. Le lombrifiltre ne traite, pour l’instant, qu’un quart des eaux, le reste est encore orienté vers un lit bactérien. "Nous finalisons le dossier demandé par l’Union européenne, et je pense que notre procédé ne tardera plus à être validé. Nous l’étendrons alors à toute la station. C’est un très bon procédé pour les petites unités, entre 4 et 8.000 équivalent-habitants". Les limites du système tiennent à ses besoins en surface : il faut un mètre carré pour traiter les eaux usées de 4 à 5 habitants. Les agglomérations importantes recherchent des dispositifs plus concentrés. Par ailleurs, le lombrifiltre n’est pas conçu pour traiter les rejets industriels, car les produits chimiques fortement concentrés pourraient tuer les vers. Il reste que dans de nombreux cas, cette solution écologique pourrait être mise en œuvre avec profit.

Luc Blanchard, lundi 20 septembre 2010, pour la rubrique Expériences du site Mairie-conseils

http://www.localtis.fr/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250260348995

Partager cet article

Repost 0

commentaires

angélique 06/02/2013 17:37

Pour découvrir la lombriculture agricole, rendez-vous sur Lombriculture.info