Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
10 avril 2015 5 10 /04 /avril /2015 13:29

La Poste réorganise son réseau, à la ville comme à la campagne

La Poste continue de moderniser son réseau pour générer des économies. Au programme : la mise en place de deux nouvelles formes de présence postale, surtout en zone rurale, les maisons de services publics adossées aux bureaux de poste les plus fragiles et les facteurs-guichetiers. Côté villes, l'expérimentation en cours qui consiste à installer des relais poste dans des supermarchés pourrait amener à supprimer des bureaux de poste.

Les bureaux de postes vont-ils s'installer dans les supermarchés en ville ? D'après les informations données par Le Parisien* le 7 avril 2015, La Poste s'apprête à supprimer 7.000 sites dans des villes moyennes et grandes, comme Bordeaux, Paris ou Lyon, d'ici 2020, et à les remplacer par des relais installés dans des lieux de passage tels que les supermarchés. Les services postaux seraient assurés par les caissiers et les horaires pourraient ainsi être élargis. Seuls les services bancaires ne pourraient se faire sous cette forme et resteraient accessibles uniquement dans les bureaux de poste. Le groupe a rapidement démenti le chiffre de 7.000 bureaux supprimés. En revanche, des expérimentations ont déjà lieu pour tester l'installation des services postaux dans des magasins, l'idée ayant émergé l'an dernier. La démarche respecterait la loi : à l'heure actuelle, 85% des habitants de ces villes moyennes et grandes se situent à moins de 500 mètres d'un bureau de poste, voire 96% pour Paris. La loi impose une présence postale à moins de 5 kilomètres des habitants.

"Cela ne me semble pas impossible," a assuré Jean Launay, député du Lot et président de la Commission supérieure du service public des postes et communications électroniques (CSSPPCE), à l'occasion d'une rencontre presse organisée le 8 avril. Le député a notamment cité l'exemple de l'Allemagne qui, au fil du temps, a supprimé ses bureaux de poste au profit de services en supermarché. Jean Launay ne semble toutefois pas totalement convaincu par la démarche. "C'est le sujet le plus complexe," a-t-il signalé.

A l'inverse, les deux nouvelles formes de présence postale initiées en milieu rural fonctionnent déjà. "A l'heure actuelle, nous avons trois formes de présence postale, avec l'obligation d'avoir 17.000 points de contact : les agences postales communales (APC), les relais postes commerçants (RPC) et les bureaux de poste. Au sein des bureaux de poste, il y a deux nouvelles formes qui émergent," a signalé Jean Launay, faisant allusion aux maisons de services publics adossées aux bureaux de poste moins fréquentés et aux facteurs-guichetiers.

     500 facteurs-guichetiers

La Poste s'est rapidement dite favorable à la première option, en février 2015, suite au rapport du député publié en janvier. La Poste fait en ce moment-même le tour des bureaux qui pourraient se transformer ainsi. Il devrait y en avoir 1.000 d'ici à 2017.

L'autre forme de présence postale consiste à faire assurer par des facteurs la distribution de courrier une partie de la journée, l'autre partie étant consacrée au guichet au bureau de poste. "La Poste s'était éloignée de ce modèle, elle y revient. Cela permet d'éviter de basculer en APC et de garder les bureaux de postes avec des postiers qui ont deux métiers : la distribution et le guichet," a détaillé Jean Launay. 500 facteurs-guichetiers pourraient ainsi émerger. Plusieurs mairies du Lot seraient déjà partantes.

Au-delà de ce rôle de facteur-guichetier, depuis 2013 des facteurs sont amenés à réaliser plusieurs services lors de leur tournée, comme la livraison de courses, les visites de personnes âgées, le transport de médicaments, les photographies pour les assureurs, la collecte de papier en vue de son recyclage… A l'horizon 2015, la Poste compte équiper tous les facteurs, soit 90.000, des outils nécessaires (smartphones notamment) pour assurer ces nouveaux services de proximité. Et la loi Macron prévoit aussi que les facteurs puissent faire passer le permis de conduire.

Les syndicats s'inquiètent des répercussions de ces nouvelles formes de présence postale sur les emplois. Pour Jean Launay, les choses sont très claires : "Il n'y a pas de plan social !" a-t-il affirmé le 8 avril, précisant que la Poste réfléchissait à un nouveau modèle économique pour préserver ses emplois. En jeu : la réduction des volumes de courrier (-6% par an), la baisse de fréquentation des bureaux de poste, la croissance des coûts du réseau, et la baisse du bénéfice net du groupe en 2014 (-17,7% à 513 millions d'euros). En 2014, le groupe s'est fixé un objectif de 500 millions d'euros d'économies au cours des prochaines années. La modernisation de son réseau pourrait permettre d'atteindre cet objectif. Dans son rapport de 2010, la Cour des comptes préconisait de ramener de 17.000 à environ 3.000 le nombre de points de contact…

Emilie Zapalski

* Le Parisien cite notamment l'ouvrage "La face cachée de la Poste" écrit par deux de ses journalistes, Séverine Cazes et Valérie Hacot.

Publié le vendredi 10 avril 2015 par localtis

http://www.localtis.info/cs/ContentServer?pagename=Localtis/LOCActu/ArticleActualite&jid=1250268748777&cid=1250268743852

Partager cet article

Repost 0

commentaires