Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
20 octobre 2014 1 20 /10 /octobre /2014 09:56

Une commune soutient un poulailler collectif pour réduire les déchets organiques – Languedoc Roussillon – 30 -

La mairie de Mandagout a apporté un soutien matériel et logistique à la création d’un poulailler collectif. Celui-ci est géré par des bénévoles et permet de valoriser les déchets de cuisine des habitants.

L’idée de bâtir un poulailler collectif à Mandagout (411 habitants) dans le Gard est née en 2012, d’un petit groupe d’une dizaine d’habitants, soucieux de contribuer, à leur échelle, à la réduction des déchets. La mairie a tout d’abord mis gracieusement à disposition du collectif d’habitants un petit terrain situé derrière l’école. Les employés municipaux ont ensuite installé le grillage et construit le poulailler avec des matériaux achetés par la mairie. L’élevage, constitué d’un coq et de 12 poules, a été fourni également par la commune (environ 10 euros la poule).

Bénévoles aux manettes pour le fonctionnement

La construction du poulailler, puis son fonctionnement reposent sur le bénévolat local. Les seaux distribués aux familles volontaires pour recueillir les déchets organiques, ont été donnés par un apiculteur. Les habitants y ont indiqué leur nom, et les déposent dans un abri près du poulailler. Charge ensuite aux bénévoles de nourrir les poules, de compléter si besoin les déchets par des graines achetées par la mairie, de ramasser les œufs et de nettoyer le poulailler. La paille sale est déposée dans un compost, situé derrière le poulailler. Le poulailler peut donner jusqu’à 60 œufs par semaine, ils sont distribués aux foyers qui ont déposé des seaux.

Une réunion de coordination se tient tous les six mois environ pour établir le planning des bénévoles chargés du poulailler. "La principale contrainte de cette initiative est qu’elle mobilise des bénévoles toute l’année, même pendant les vacances...", observe la secrétaire de mairie.

Important travail de sensibilisation pour recueillir les déchets adaptés

Les habitants, ont été avertis par la presse locale, une réunion d’information et le bouche-à-oreille. "Un travail d’information doit être sans cesse renouvelé afin que les habitants déposent dans les seaux uniquement la part de leurs déchets consommables par les poules : via des affiches près du poulaillers, des discussions entre les bénévoles et les habitants,. Nous avons par exemple vu des pots de yaourt", précise Mireille Peyre secrétaire de mairie, membre du groupe à sa création.

Déchets de la cantine également collectés

Depuis trois ans, une dizaine de familles dépose régulièrement ses déchets de cuisine. "Sans l’adhésion de la mairie et son financement des matériaux, cette action n’aurait certainement pas pu voir le jour, même si ce sont des bénévoles qui s’en occupent" poursuit la secrétaire de mairie. "Nous récupérons également les déchets verts de la cantine, même si elle ne peut pas en contrepartie utiliser les œufs de nos poules, en raison de contraintes réglementaires. Par contre, c’est une très bonne occasion de sensibiliser les enfants."

Lucile Vilboux/magazine Village-L’Acteur Rural pour la rubrique Expériences des sites www.mairieconseils.net et www.localtis.info

Publié le 2 octobre par Mairie Conseil :

http://www.mairieconseils.net/cs/ContentServer?pagename=Mairie-conseils/MCExperience/Experience&cid=1250267634392

Une commune soutient un poulailler collectif pour réduire les déchets organiques – Languedoc Roussillon – 30 -

Partager cet article

Repost 0

commentaires