Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

  • : BIPLAN
  • : Territoires, réseaux, formation
  • Contact

Le blog d'Odile Plan

Ce blog est animé par Odile Plan         créatrice de BIPLAN

envoyez vos réactions et informations à :

biplan46@wanadoo.fr

undefined









Recherche

territoires-réseaux-formation

BIPLAN, un blog de partage et d’échange d'informations,sur les initiatives participatives des territoires,les partenariats et les réseaux,la création d'activité, l'égalité de chances pour un développement durable et un monde solidaire...

Articles Récents

  • Bertrand Schwartz est parti, un grand monsieur nous a quitté
    Bertrand Schwartz est parti, la nuit de vendredi à samedi, calmement dans son sommeil. Il était très mal depuis plusieurs jours, veillé par Antoinette, mais il souriait toujours. C’était attendu, mais ça fait un grand vide, nous lui devons tant que ce...
  • Les billets suspendus ne tiennent qu’à un fil…à Pamiers –Midi Pyrénées- 09 -
    A Naples il est de tradition, quand on entre dans un café, d’en commander un et d’en payer deux. Le café ainsi ‘’suspendu’’ sera offert à une personne dans le besoin qui viendra le réclamer. Cette initiative a poursuivi sa route à travers l’Europe et...
  • Des plateformes de services pour promouvoir une "mobilité inclusive"
    Les rencontres de la mobilité inclusive ont réuni, le 28 janvier 2016 à Paris, des acteurs associatifs de la mobilité solidaire, des collectivités locales et des entreprises. L'objectif : amplifier la prise de conscience sur cet enjeu et structurer davantage...
  • Territoires ruraux : comment sauver les cafés ?
    Avec la disparition des bistrots, les habitants ont le sentiment que le lien social se délite dans les territoires ruraux, comme le montre une étude de l'Ifop pour France Boissons, présentée le 20 janvier à l'occasion du lancement de la nouvelle édition...
  • E-rando : Bourgogne - 58 -
    Le pays Nivernais Morvan propose depuis l’été 2015 seize e-randos numériques, comme autant d'histoires à découvrir au rythme de la marche. Des circuits aussi variés que les territoires des neuf communautés de communes engagées dans l'aventure ! Les e-randos...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • Jean Le Monnier a quitté nos chemins de traverse…
    Sur nos chemins de traverse, Jean a été pendant très longtemps un compagnon de route qui ne s'est jamais trompé sur la direction à prendre, au GREP comme ailleurs… C'était une oreille attentive aux gens, aux questions émergentes, aux innovations… Repérer...
  • En 2016, la métamorphose…
    La lune était pleine cette nuit de Noël, maintenant, elle est gibbeuse. Puisse-t-elle éclairer ces périodes sombres… Pour l'année nouvelle, nous vous proposons ce texte écrit en 2010 par Edgar Morin ; c'est un peu long, mais cela en vaut la peine. Eloge...
  • Un séjour à la ferme pour aider à la réinsertion - CIVAm et Accueil Paysan -
    Accueil paysan et le CIVAM (Centres d’Initiatives pour Valoriser l’Agriculture et le Milieu rural) organisent des séjours de rupture à la ferme, allant de quelques jours à quelques semaines, pour des personnes en difficultés. Les profils sont multiples...
  • Réfugiés : En Bretagne, plusieurs dizaines d'offres d'hébergement
    Plusieurs dizaines d'offres d'hébergement de réfugiés en Bretagne ont été reçues par le dispositif CALM ("Comme à la maison") mis en place par l'association Singa d'aide aux demandeurs d'asile. Dans les grandes villes (Brest, Rennes, Nantes, Lorient,...
16 mars 2014 7 16 /03 /mars /2014 19:57

Des vaches adeptes du SMS

« Le numérique est devenu le troisième oeil de l'éleveur : nous sommes renseignés vingt-quatre heures sur vingt-quatre sur l'état de santé de nos animaux, et cela nous facilite vraiment le travail », explique Jean-Philippe Brossault, éleveur-inséminateur à Noyal-sur-Vilaine, près de Rennes. « On ne se réveille plus en pleine nuit pour vérifier si telle ou telle vache est en chaleur », confie-t-il en louant les services de l'entreprise bretonne Medria.

Depuis dix ans, cette dernière développe une technologie de pointe afin d'améliorer la productivité de l'éleveur, mais aussi d'alléger son travail. A l'aide d'ingénieurs et de mathématiciens, elle a conçu des services connectés pour la surveillance (monitoring) du troupeau.

Des capteurs placés sur le collier ou dans l'organisme du bovin collectent des données en permanence et les analysent, pour permettre la détection précoce des moments-clés de la reproduction et des problèmes de santé. Grâce à la base radio, l'éleveur est averti par des SMS qu'il reçoit de son animal, ce qui lui permet d'anticiper et d'être informé en tout lieu et de mettre en place des actions : insémination, examen clinique…

En 2007, la coopérative d'insémination Amélis s'est rapprochée de la société rennaise afin de commercialiser un premier produit, le Vel'Phone. Placé dans l'intimité de la vache par l'éleveur, ce thermomètre permet de suivre la dernière semaine de gestation et d'alerter l'éleveur, deux heures avant la mise bas.

« Dans les deux jours qui précèdent le vêlage, la vache subit une augmentation de sa température, passant en moyenne de 38,5 °C à 39,5 °C, avant une forte baisse à 38 °C, puis un retour à la température initiale. A ce moment-là, le téléphone prévient que le veau va naître », raconte l'éleveur noyalais, équipé depuis deux ans.

Le dispositif, qui coûte de 3 000 euros à 4 000 euros – plus un abonnement pour les communications – a séduit plus de 4 000 élevages en France, soit 10 % des exploitations de vaches laitières. Moins cher (environ 100 euros), le Heat'Phone détecte les chaleurs des vaches, pour planifier l'insémination. Il améliore ainsi la productivité du troupeau, en « réduisant l'intervalle entre deux vêlages » (en moyenne un an).

RÉSEAU SOCIAL DES BOVINS

En 2014, deux services régulant l'alimentation des animaux seront disponibles : le San'Phone, fruit de dix ans de recherches, et le FeedPhone. Pour le premier, l'entreprise rennaise a intégré un thermomètre et un émetteur dans un bolus en céramique. Placé dans la panse des bovins, où il pourra rester toute leur vie durant, ce « ThermoBolus » renseigne l'éleveur sur l'état de santé de son troupeau, permettant de réduire les pertes de production et d'adapter les traitements en cas de fièvre. Le deuxième service détectera les troubles de l'ingestion et de la rumination grâce à un capteur inséré dans le collier de la bête.

Tous ces produits ont été minutieusement testés et contrôlés dans des fermes expérimentales, et homologués par différents partenaires, dont le ministère de l'agriculture, et par l'Institut national de la recherche agronomique (INRA). « Il faut des protocoles de qualification, tester les matériaux, faire de nombreux essais pour vérifier leur fiabilité, ce qui prend inévitablement du temps », précise Carole Lanzoni, responsable marketing et communication de la société Medria.

L'entreprise, qui exporte dans la plupart des pays européens, a également surfé sur la vague numérique, pour offrir des services en réseau aux éleveurs et professionnels de la santé animale. Une plate-forme, le Daily Web Service, a ainsi été conçue pour établir en permanence, par Internet, le tableau de bord zootechnique et sanitaire de l'exploitation. Un autre réseau, appelé « Communauté San'Phone », permet aux professionnels d'échanger les expériences et les attentes de chacun. Le réseau social des bovins, en quelque sorte.

Youenn Gourlay

LE MONDE SCIENCE ET TECHNO | 12.03.2014

Partager cet article

Repost 0

commentaires